Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Monday, August 3, 2015

Member Login:

Le Cinéma israélien primé à Montréal

Tags: Arts
Comments
De gauche à droite: Ada Rimon, Lauréate du Prix du Film d’Étudiants de Jérusalem 2014, Monica Berger, Directrice générale de la Section canadienne de la Fondation de Jérusalem, et Michal Pinsky, Lauréate du Prix du Film d’Étudiants de Jérusalem 2014.

Ada Rimon, 26 ans, née à Jérusalem, finissante au Programme de Cinéma d’animation de la prestigieuse Académie des Beaux-Arts Bezalel de Jérusalem, et Michal Pinsky, 25 ans, native aussi de Jérusalem, finissante au Programme de Cinéma de l’École Ma’aleh de Télévision, de Films et d’Art de Jérusalem, ont été les deux Lauréates de l’Édition 2014 du Prix du Film d’Étudiants de Jérusalem décerné chaque année par la Fondation de Jérusalem dans le cadre du Festival du Cinéma Israélien de Montréal (F.C.I.M.).

Cet événement célébrant le 7ème Art israélien est organisé par la Communauté Sépharade Unifiée du Québec (C.S.U.Q.).

La remise de ce Prix cinématographique a eu lieu lors de la Soirée d’ouverture de la 9ème Édition du F.C.I.M., présentée au Cinéma du Parc.

Ada Rimon, qui a à son actif une série de films d’animation qu’elle a présentés dernièrement aux Festivals de Cinéma de San Francisco et de Kiev, a été primée pour son film On the Right Track, qui combine la vidéo et l’animation, dans lequel elle étaye sa vision de Jérusalem, une Ville sainte et très multiculturelle confrontée à de nombreux défis politiques, religieux et sociaux.

“Je suis très honorée et très fière de recevoir ce Prix de Cinéma à Montréal. J’adore narrer dans mes films les réalités sociales, religieuses, politiques et culturelles, trop méconnues, de Jérusalem et d’Israël. J’ai l’immense chance de vivre dans un pays fascinant aux prises avec mille et un problèmes qui paraissent insolubles. Israël est une extraordinaire source d’inspiration pour les cinéastes, les écrivains, les poètes, les artistes… Les dangers qui pèsent quotidiennement sur la société israéliennes nourrissent mon travail artistique”, nous a confié Ada Rimon au cours d’une brève entrevue qu’elle nous a accordée en aparté de la Soirée d’ouverture de la 9ème Édition du F.C.I.M.

Michal Pinsky, qui a déjà réalisé plusieurs courts métrages encensés par les Critiques de Cinéma israéliens, a été primée pour son film Snow in Spring, qui aborde les problèmes inhérents à la maladie d’Alzheimer et à la vieillesse à travers l’histoire très émouvante d’Avi et de Sarah, un couple de septuagénaires qui a beaucoup de mal à accepter la maladie qui afflige l’épouse, Sarah.

“L’histoire que je relate dans Snow in Spring est inspirée d’un fait biographique réel, le courageux combat que ma grand-mère mène contre l’implacable maladie d’Alzheimer. J’adore faire des films qui relatent les vicissitudes de la vie quotidienne des Israéliens. Israël est un pays très singulier où les menaces et les dangers sont légion. Mais, en dépit de toutes ces difficultés existentielles, je ne pourrais vivre nulle part ailleurs dans le monde”, nous a dit Michal Pinsky peu avant qu’on lui décerne le Prix du Film d’Étudiants de Jérusalem 2014.

C’est devant un large parterre constitué d’amateurs du Cinéma israélien, de leaders de la Communauté juive mont­réa­laise et de personnalités publiques québécoises qu’Ada Rimon et Michal Pinsky ont reçu le Prix que leur a octroyé la Fondation de Jérusalem.

“Cette année, les deux Lauréates du Prix du Film d’Étudiants de Jérusalem sont des jeunes femmes qui s’investissent avec passion dans leurs Projets cinématographiques. De plus en plus de jeunes Israéliennes se distinguent brillamment dans le créneau du Cinéma”, rappela Monica Berger, Directrice générale de la Section canadienne de la Fondation de Jérusalem.

Dans son allocution, Joël Lion, Consul général d’Israël à Montréal, pour le Québec et les Provinces maritimes, souligna la puissance narrative et le succès mondial que le Cinéma israélien connaît aujourd’hui.

“Israël ne performe pas uniquement en Haute Technologie, mais aussi en Art et en Cinéma. Aujourd’hui, le Cinéma israélien est encensé mondialement. Des films israéliens, réalisés par de jeunes réalisateurs, sont primés dans les plus importants Festivals de Cinéma internationaux. Cette année, au Festival de Cannes, six films israéliens sont en compétition dans les différentes Catégories de ce Festival. Cette grande prouesse est la preuve du dynamisme et de la grande qualité du Cinéma israélien actuel”, a dit le Consul général Joël Lion.

20 excellents films, longs mé­trages, documentaires et courts mé­trages, sous-titrés en français, dont plusieurs présentés en grande primeur nord-­améri­caine, étaient au menu du Programme de la 9ème Édition du F.C.I.M. n

 

Two students received the prize for films by Jerusalem students, awarded by the Jerusalem Foundation

© 2015 - CJNEWS.COM, all rights reserved.