Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Sunday, August 31, 2014

Member Login:

Migdal Ohr la Tour éducative qui illumine Israël

Tags:
Comments
Les jeunes membres de la Chorale de Migdal Ohr arborant le chandail du Club de Hockey Les Canadiens de Montréal.

Le Grand Rabbin Yitzhak Grossman est une figure marquante des scènes éducative et sociale israéliennes.

En 1969, ce leader spirituel affable, dynamique et très généreux n’avait que 22 ans quand il a mis en branle à Migdal Ha’Emek, un petite ville du Nord d’Israël, un ambitieux Projet édu­ca­tif et social pour aider des jeunes adolescents désoeuvrés aux prises avec des problèmes de drogues, de délinquance, de violence domestique…: Migdal Ohr -terme hébraïque signifiant “La Tour de la lumière”.

Il n’hésita pas à aller chercher ces jeunes déroutés dans la discothèque de la ville.

“La première fois que j’ai mis les pieds dans une discothèque, les jeunes fréquentant celle-ci étaient abasourdis quand ils m’ont vu arriver avec mes ori­peaux -redingote et large chapeau noirs, Tsissit…-, à leurs yeux très exubérants. Ils ont cru que j’essayais d’avoir ­minian pour la prière d’Arvit! Je me suis assis avec eux à l’exté­rieur de la discothèque. Nous avons conversé longuement. Peu à peu, ils m’ont fait part de leurs espoirs, de leurs souffrances et de leurs craintes. J’ai alors vite réalisé que ces jeunes vivaient dans un uni­vers noir flétri par la violence, la drogue, la prostitution… Je me suis dit alors que je devais faire quelque chose pour les aider à se dépêtrer de leur monde très lugubre. La Torah nous enseigne que derrière le côté hideux de chaque être humain, on retrouve une âme noble, mais souvent vulnérable car elle a été lacérée par les vicissitudes de la vie. La majorité de ces jeunes avaient un, et parfois plusieurs, membres de leur famille en prison. Le lendemain, je leur rendis visite en prison pour leur apporter un peu de réconfort. Ces jeunes vivaient dans des foyers totalement dysfonctionnels où sévissaient la misère sociale, la violence conjugale et l’alcoolisme le plus débridé. Bon nombre de ces adolescents essayaient désespérément d’échapper à leur quotidien infernal en se droguant ou en commettant des actes de vandalisme. Je me devais de faire quelque chose pour atténuer leur détresse existentielle”, a raconté le Grand Rabbin Yitzhak Grossman au cours de l’allocution très poignante qu’il a prononcée lors du Gala annuel organisé par les Amis Canadiens de Migdal Ohr.

Cet événement communautaire a eu lieu dans la Salle de réception du nouveau Centre Chabad de Côte Saint-Luc.

Albert Mann, Président du Gala 2012 organisé par les Amis Canadiens de Migdal Ohr, rendit un vibrant honmage au “travail titanesque et admirable” accompli quotidiennement par le Grand Rabbin Yitzhak Grossman à la tête de Migdal Ohr.

“Le Grand Rabbin Yitzhak Grossman est un être exceptionnel et des plus dévoués qui a bâti une Institution socio-éducative extraordinaire, Migdal Ohr, qui a redonné de l’espoir à des milliers de jeunes Israéliens délaissés et désemparés, dit-il. Migdal Ohr est un miracle merveilleux qui nous rappelle qu’il ne faut jamais désespérer face aux situations les plus noires de la vie.”

Marc Kakon, Président de la Section canadienne de Migdal Ohr et actuel Président de la Communauté sépharade unifiée du Québec (C.S.U.Q.), rappela l’importance du travail humaniste et pédagogique réalisé par le Grand Rabbin Yitzhak Grossman et Migdal Ohr auprès de nombreux jeunes déshérités d’Israël.

“Migdal Ohr est l’un des grands jo­yaux socio-éducatifs d’Israël. Assurer une gîte chaleureuse et pro­di­guer une Éducation de qualité à des enfants issus d’un milieu très défavorisé, c’est certainement l’une des plus belles Mitzvoth qu’un Juif peut accomplir.”

Joël Lion, Consul général d’Israël à Montréal, pour le Québec et les Provinces Maritimes, rendit aussi un élogieux hommage à l’oeuvre éducative exceptionnelle bâtie par Migdal Ohr sous la gouverne du Grand Rabbin Yitzhak Grossman.

“L’Éducation a toujours été l’un des principaux piliers du peuple juif et de l’État d’Israël. Migdal Ohr s’est engagé à aider des milliers de jeunes Israéliens très défavorisés sur le plan socioéconomique à réaliser leurs rêves grâce à l’Éducation de haut niveau que cette Institution aca­dé­mique s’échine à leur donner.”

Né en 1946 à Jérusalem dans une famille établie dans la Ville sainte depuis six générations, le Grand Rabbin Yitzhak Grossman a reçu en 2004 le très prestigieux Prix Israël en reconnaissance de son admirable leadership et de sa contribution notoire à l’essor de l’Éducation en Israël.

En 1969, la Première Ministre d’Israël, feu Golda Meïr, nomma le Rav Yitzhak Grossman Grand Rabbin de Migdal Ha’Emek. À 23 ans, il était le plus jeune Grand Rabbin d’Israël.

Mais, cet entreprenant et opiniâtre leader spirituel comprit très vite que sa nouvelle fonction ne devait pas se limiter uniquement à la sphère religieuse mais qu’il devait aussi être présent et actif dans les arènes édu­ca­tive et sociale de cette cité exsangue. La sombre réalité éco­no­mique et sociale qui sévissait à cette époque-là à Migdal Ha’Emek, une ville de développement où le taux de chômage était très élevé, l’exhortait avec urgence à entreprendre des actions sociales concrètes.

Le Grand Rabbin Yitzhak Grossman loua un petit appartement pour héberger dix-huit enfants maltraités issus de foyers détruits par la violence domestique.

“Nos moyens financiers étaient alors des plus limités. Mais, je m’étais promis qu’avec l’aide du Tout-Puissant je guiderai un jour une grande Tribu d’enfants vers la Terre promise de l’espoir et du succès. Je n’ai jamais lâché prise. Je suis allé voir un architecte pour lui demander de concevoir les plans d’un vaste Campus  scolaire doté de grands dortoirs, de salles à manger, de salles de classe, d’une Garderie pour les bambins, d’une Clinique… Mon rêve était de voir un jour des milliers d’enfants Israéliens graduer de cette École”, relata-t-il avec entrain.

En l’espace de quelques années, grâce à son labeur acharné et à sa détermination inébranlable, le rêve caressé par le Grand Rabbin Yitzhak Grossman, qui à prime abord paraissait très chimérique, s’est concrétisé.  

Aujourd’hui, Migdal Ohr est l’une des plus importantes Institutions socio-éducatives d’Israël. 6500 enfants et adolescents à risque -beaucoup d’entre eux sont orphelins- sont scolarisés et hébergés dans l’imposant Campus abritant ce remarquable Établissement éducatif. Le Campus de Migdal Ohr, où sont offerts une panoplie de Services, abrite dix-huit Écoles de niveau Élémentaire et Secon­daire, sept Garderies, des dortoirs spacieux, des Bibliothèques, des salles d’ordinateurs, des Centres récréatifs, des aires sportives, un Institut académique où son formés les futurs professeurs et Rabbins de cette Institution…

Migdal Ohr offre aussi un Programme de réhabilitation pour les prisonniers et un Programme d’absorption pour les nouveaux immigrants -beaucoup d’entre eux sont des enfants orphelins originaires de l’ex-URSS, du Maroc, d’Éthiopie… Migdal Ohr accueille des enfants provenant de familles très défavorisées religieuses ou non-observantes. Le but de cette Institution est de prodiguer à ces jeunes une Éducation de qualité et de leur transmettre les valeurs fondamentales du Judaïsme.

70% des quelque 800 professeurs et conseillers pédagogiques que compte Migdal Ohr sont des Diplômés de cette Institution, rappela le Grand Rabbin Yitzhak Grossman avec fierté.

70% du budget de fonctionnement de Migdal Ohr est alloué par le gouvernement d’Israël. 30% de ce budget provient des fonds amassés pendant l’année par le Grand Rabbin Yitzhak Grossman auprès des Communautés juives de la Diaspora.

“Nous tenons à remercier les Amis Canadiens de Migdal Ohr pour leur soutien inconditionnel et vital pour nous. Sans l’appui de nos Amis Canadiens et des groupes qui nous soutiennent dans les autres Communautés juives de la Diaspora, Migdal Ohr ne pourrait pas continuer à encourager chaque jour des milliers d’enfants Juifs à croire en des lendemains meilleurs”, a dit le Grand Rabbin Yitzhak Grossman.

Le Gala 2012 organisé par les Amis Canadiens de Migdal Ohr a été animé avec brio par Barry Pascal et le ta­len­tueux humoriste Sépharade Neev.

Cinq enfants membres de la Chorale de Migdal Ohr, accompagnés à la mandoline par le réputé Chef d’Orchestre Israélien Tom Cohen, interprétèrent plusieurs chansons israéliennes.

Un film vidéo relatant la vie quotidienne des élèves de Migdal Ohr, ponctué de  témoignages très émouvants, fut présenté au cours de la Soirée.

Une leader communautaire très dynamique impliquée depuis plu­sieurs années dans le Chapitre canadien de Migdal Ohr, Arlène Abitan, récipiendaire de l’Édition 2012 du prestigieux Prix Mildred B. Lande décerné par la FÉDÉRATION CJA de Montréal, nous a rappelé que la Communauté juive de Montréal et Migdal Ohr ont forgé au fil des années une relation très étroite et coriace.

“Notre Communauté peut s’enor­gueillir de compter dans ses rangs de nombreux fervents Ambassadeurs de Migdal Ohr, une Institution éducative hors pair qui a radicalement changé le cours de la vie de milliers de jeunes Israéliens provenant d’un milieu social très pauvre.”

At the recent gala of the Canadian Friends of Migdal Ohr, Rabbi Yitzchak Grossman, chief rabbi of Migdal HaEmek, founder and dean of Migdal Ohr educational institutions, talks about the work the school does to help disadvantaged children in Israel.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.