Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Saturday, July 26, 2014

Member Login:

Un spectacle antisémite de Dieudonné à Montréal?

Tags: Canada
Comments
Dieudonné

Le très controversé humoriste français Dieudonné sera de retour à Montréal la semaine prochaine pour présenter son nouveau spectacle, Rendez-nous Jésus! Celui-ci sera à l’affiche du Théâtre Corona les 14, 15, 16 et 17 mai. Le hic: ce spectacle est présentement sous la loupe de la Justice et de la Police de Belgique.

Dans son édition du 29 mars 2012, le grand quotidien de Bruxelles, Le Soir, a rapporté que la Procureure de Liège, Danielle Reynders, a demandé aux Services de Police liégeois d’exa­mi­ner les ­vidéos et les bandes-son en­re­gi­strées dans le Théâtre où Dieudonné a présenté ce spectacle le 14 mars dernier devant 1100 spectateurs.

“Il s’agit de déterminer si des propos tenus ce soir-là ne sont pas constitutifs d’infractions à la Loi ré­pri­mant l’incitation à la haine et fondées sur des propos racistes ou antisémites”, a précisé la Procureure de Liège.

D’après le journal Le Soir, le caractère antisémite du nouveau spectacle de Dieudonné est évident.

“Dieudonné lui-même a lancé au début de sa représentation: “La police est sûrement là… sur un coup de fil de Jérusalem?” Et son spectacle, intitulé Rendez-nous Jésus!, ne fut qu’une longue litanie de propos antisémites explicites ou suggérés: “Je l’ai lu, le Talmud. Talmud de merde.” Ou encore: “On ne peut pas nier les chambres à gaz. Par exemple, on ne peut pas dire: “Ah oui? Vous avez les plans?”” Et aussi: “Hitler, c’est un gentil garçon!” Ces propos antisémites et pronazis étant applaudis par un public essentiellement composé de jeunes issus de l’immigration, ignorant, sans doute, les condamnations encourues en France par Dieudonné pour incitation à la haine raciale, igno­rant aussi son allégeance au Front National de Le Pen et sa dévotion au régime des Mollahs iraniens qui ont financé son premier film, sorti le 21 mars, L’Antisémite, une parodie nauséeuse de la Shoah qu’il ne diffuse qu’à ses abonnés de son Site Internet et dans son Théâtre parisien”, a écrit le journaliste du Soir, Marc Metdepenningen.

Le Centre pour l’Égalité des Chances et la Lutte contre le Racisme (C.E.C.L.R.) de Bruxelles a annoncé qu’il comptait déposer plainte contre Dieudonné. Des observateurs de cet Organisme antiraciste présents à la représentation de Rendez-nous Jésus! à Liège ont eux aussi identifié “le caractère haineux et antisémite” des propos tenus par l’humoriste, qui n’a jamais encore été condamné par la Justice en Belgique.

À la suite de cette polémique, plusieurs Conseils municipaux de Communes belges où Dieudonné devait se produire ont interdit la tenue de son spectacle.

Les principaux médias et journaux français, dont Le Figaro, Le Monde, ­L’Express…  ont fait aussi état de la controverse suscitée par la présentation de Rendez-nous Jésus! en Belgique.

Dieudonné a été plusieurs fois condamné ces dix dernières années par la Justice française, pour diffa­­mation et injures raciales, notamment contre la Communauté juive, dans le cadre de déclarations ou d’entrevues qu’il a accordées à des médias: par la Cour de cassation de Paris, en février 2007, la Cour d’Appel de Paris, en juin 2008, et la Cour d’Appel de Reims, en décembre 2010.

En mode “artistique” ou “humoristique”, Dieudonné a aussi déjà été appréhendé par la Justice. Le Tribunal correctionnel de Paris, le 27 octobre 2009, et la Cour d’Appel de Paris, le 17 mars 2011, l’ont condamné à 10000 euros d’amende pour injures raciales envers la Communauté juive.

Au cours d’un sketch, lors d’un spectacle au Zénith de Paris, Dieudonné a mis en scène un “Prix de l’infréquentabilité”, attribué à Robert Faurisson -condamné à diverses reprises par le passé pour négationnisme de la Shoah par la Justice française- par une personne vêtue en pyjama de déporté Juif (cf. l’article de Mathieu Davy dans l’édition du Nouvel Observateur du 18 avril 2012).

Il n’y a pas le moindre doute que Dieudonné est un révisionniste de la Shoah patenté. Voici ce qu’il a déclaré sur cette question dans entrevue qu’il a accordée à Rivarol, journal de la Droite radicale française et européenne -édition du 9 mars 2011-: “J’ai découvert le révisionnisme. Je ne connaissais pas toutes les questions des chambres à gaz. Beaucoup de monde n’a pas cette culture bien que dans notre éducation les Éditions Fernand Nathan -Éditeur des principaux manuels d’Histoire utilisés dans les Écoles de France- nous aient largement expliqué qu’il existait un crime des crimes. Ce qui m’a intéressé, c’est l’infréquentabilité de Robert Faurisson. On m’a dit: “Faurisson, si tu le croises, tu es mort”. Donc, la première chose que j’ai faite, c’est trouver son numéro de téléphone pour voir à qui j’avais affaire. J’ai rencontré ce personnage. On a discuté. Je lui ai remis le Prix de l’infréquentabilité et j’ai été condamné pour cela. Avec Robert on est devenus amis et l’on a fait plein de choses ensemble, dont des sketches. Robert Faurisson est un homme particulièrement courageux. De son travail on ne peut pas parler car il y a des Lois qui interdisent d’en discuter. Je ne sais même pas si on a le droit de dire: “Je m’en fiche des chambres à gaz”? Et pourtant, il y a beaucoup de gens qui n’en ont rien à faire. C’est pourquoi on fait des films, des pèle­ri­nages, qu’on remet ça sur le tapis. La Shoah est un sujet brûlant. On le voit avec l’énième pleurnicherie de la S.N.C.F. -Société Nationale des Chemins de Fer de France-! C’est hallucinant de voir la puissance d’un lobby communautaire mettre à genoux les Institutions. Il y aura un jour un film sur les chambres à gaz, une comédie musicale! Mais ce n’est pas pour tout de suite. En Iran il y a des humoristes qui y travaillent, mais ce ne sera pas distribué. Le révisionnisme est un vrai sujet, mais pour l’heure il y a des gendarmes qui ­veillent...”

Le Gestionnaire et Directeur des Locations du Théâtre Corona, Pascal Bachand, que le Canadian Jewish News a contacté, nous a précisé que c’est la Boîte de Production de Dieudonné, les Productions De La Plume, localisée à Saint-Lubin-de-La-Haye, une Commune située dans le Département Eure-et-Loire, dans la Région Centre de la France, qui a, sans l’intermédiaire d’un Promoteur artistique québécois, fait directement les arrangements avec le Théâtre Corona pour louer la Salle de spectacles où l’humoriste se produira quatre soirs de suite durant son séjour à Montréal.

Nous avons contacté par courriel le Manager de Dieudonné, Benjamin Montagne, pour lui faire part de notre étonne­ment que l’humoriste puisse présenter aussi aisément à Montréal un spectacle qui, d’après les médias belges et français, est à “forte teneur antisémite”.

Sa réponse: “Savez-vous que le spectacle humoristique Rendez-nous Jésus! a été joué plus de 200 fois en France et en Europe? Il n’a cependant rencontré aucune condamnation. Cela est semble-t-il la meilleure garantie. En espérant que cela puisse apaiser vos craintes”.

Le Centre Consultatif des Relations Juives et Israéliennes (C.E.R.J.I.), Instance représentative officielle des Juifs du Canada, est surpris que Dieudonné puisse présenter à Mont­réal sans aucune entrave un spectacle controversé que des journa­listes et des observateurs du monde arti­stique ont qualifié d’ “antisémite”.

“Le C.E.R.J.I. est préoccupé par le retour de Dieudonné sur une scène québécoise. Il est notoire que cet individu a depuis longtemps cessé d’être un comédien et s’est transformé en un virulent agitateur antisémite, qui non seulement côtoie et promeut des négationnistes de la Shoah, mais est subventionné par le régime antisémite iranien. Le C.E.R.J.I. a fait des représentations auprès du Théâtre Corona et du Gestionnaire de ce Théâtre, Evenko. Nous sommes en attente d’une réponse adéquate de la part d’Evenko. La dissémination de la haine et du mépris de quelque groupe que ce soit sous prétexte de spectacle n’a pas sa place dans une société comme la nôtre”, a déclaré David Ouellette, Directeur associé, Responsable des Affaires publiques (Québec) au C.E.R.J.I.

C’est le Groupe Evenko, l’un des plus grand promoteurs d’événements artistiques dans le monde, propriété de la Famille Molson, qui gère le Théâtre Corona.

Le Canadian Jewish News a contacté la Directrice du Marketing et des Communications du Groupe Evenko, Sandra Rinaldi, pour lui demander si les dirigeants de sa Compagnie étaient au fait des récents démêlés de Dieudonné avec la Justice et la Police belges à la suite de la présentation de son spectacle Rendez-nous Jésus! à Liège?

Au moment d’aller sous presse, Mme Rinaldi n’avait toujours pas retourné notre appel téléphonique.

L’Avocat français Gilles-William Goldnadel, Président fondateur d’Avocats sans Frontières, a fait condamner Dieudonné pour ses déclarations antisémites, notamment lorsque l’humoriste déclara que le “Judaïsme est la première des escroqueries” et que les “Juifs sont des Négriers”.

“Dieudonné a été condamné plusieurs fois par la Justice française pour diffamation raciale et incitation à la haine raciale. Aujourd’hui, Dieudonné est un phénomène marginal auquel il ne faut pas donner une publicité excessive. Il fut un temps ou il était un humoriste de talent et très populaire. Ce n’est plus le cas. Dieudonné a perdu beaucoup de son audience artistique est médiatique. En France, on ne l’invite plus à la Télévision et on ne l’écoute plus à la Radio. Dieudonné est un peu ghettoïsé.  Il se console alors comme il peut en entretenant des relations, qui sont peut-être fructueuses, avec une démocratie exemplaire: l’Iran de Mahmoud Ahmadinejad! Dieudonné n’est plus un danger médiatique. Il était dangereux lorsqu’il était populaire auprès de la jeunesse. Désormais, il est vraiment marginalisé. Moi, je suis quelqu’un de pragmatique. Je ne fais pas de publicité aux inconnus ou aux “has been”. Or, pour moi, Dieudonné est un “has been”. Il ne s’agit pas de l’amnistier, ni de lui pardonner quoi que ce soit, mais simplement de ne pas lui faire trop de publicité”, nous a dit Gilles-William Goldnadel en entrevue.

Ce printemps, l’Organisation antiraciste L.I.C.R.A. -Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme- a assigné en référé Dieudonné devant le Tribunal de Grande Instance de Paris afin d’obtenir l’interdiction et la vente de son film, intitulé L’Antisémite, estimé par la L.I.C.R.A. “antisémite” et “négationniste”. La L.I.C.R.A. réclamait le retrait de la bande-annonce de ce film de YouTube et l’interdiction de commercialisation de ce DVD.

Dans son ordonnance du 13 avril dernier, la Juge du Tribunal de Grande Instance de Paris chargée d’instruire ce Dossier a considéré que: “Malgré son caractère insidieux et particu­lière­ment outrancier, la séquence n’est nullement présentée comme une thèse scientifique ou sérieuse et nul ne peut se tromper sur son aspect parodique, étant rappelé que le Juge n’a pas à se prononcer sur le bon ou le mauvais goût de ce qui est présenté comme humoristique”.

D’après l’Avocat Mathieu Davy qui suit ce procès: “En aucun cas la Juge ne dit que le film de Dieudonné n’est pas négationniste, révisionniste, ou ne serait pas une provocation à la haine ou une injure contre la Communauté juive, bien qu’elle n’est pas apte à le trancher dans le cadre de cette procédure civile d’urgence” -cf. l’article du Nouvel Observateur, édition du 18 avril 2012.

French comic Dieudonné, who has been found guilty of racism and antisemitism several times, is scheduled to present his latest show in Montreal, even though it is currently under investigation in Belgium, after being presented there, to see if it broke Belgium’s racism laws.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.