• quice

    Non vous vous trompez , on n’oublie pas Ilan Halimi ni les atrocités infligées par ces minables. Un sentiment de colère et d’injustice subsiste lorsqu’on voit que certains sont déjà dehors. Lui est mort en pleine jeunesse et je m’imagine la vie de ses proches maintenant. J’ai été profondément choquée par cette histoire , en tant que mère et citoyenne de France(catholique) Comment est ce possible en France, en 2006 et rien n’a changé aujourd’hui , c’est impensable ce qu’on laisse faire ici à force de laxisme. C’est une bonne idée d’avoir réalisé ce film pour ne pas oublier, pour alerter et dire à tous ce dont sont capables des racailles de banlieues qu’on laisse libres malgré des délits répétés et de plus en plus graves; pas d’éducation, pas de règles, pas de valeurs, pas de devoirs. Juste des droits, l’appat du gain et du mépris pour tous .