Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Saturday, September 20, 2014

Member Login:

Une Mission humanitaire mémorable en Éthiopie

Tags: International
Comments
Des jeunes Montréalais et Israéliens ont participé à une Mission humanitaire en Éthiopie organisée par la Fédération CJA en partenariat avec l’American Jewish Joint Distribution Committee et l’Agence Juive pour Israël.

Séjourner pendant une dizaine de jours dans un pays pauvre niché dans la Corne de l’Afrique pour participer à une Mission à caractère humanitaire auprès de la population déshéritée de cette contrée, c’est certainement une expé­rience humaine qui ne peut laisser personne inerte.

Huit jeunes Montréalais et douze jeunes Israéliens, originaires de Beer Sheva et Bnei Shimon, âgés de 18 à 25 ans, ont vécu en Éthiopie, durant leurs vacances scolaires de fin d’année, une aventure humaine et communautaire très enrichissante qui leur a permis de découvrir tangiblement ce qu’est réellement la pauvreté endémique dans un pays sous-déve­loppé. Ce voyage fut aussi pour eux l’occasion de forger de liens de solidarité avec des Éthiopiens très démunis.

Ce remarquable Programme de Service communautaire en Éthiopie a été organisé par la FÉDÉRATION CJA de Mont­réal en partenariat avec l’American Jewish Joint Distribution Committee (J.D.C.) et l’Agence Juive pour Israël.

Les vingt jeunes participants Mont­réa­lais et Israéliens à cette Mission ont: prêté main-forte aux ouvriers s’attelant à construire une nouvelle École financée par l’American Jewish Joint Distribution Committee; distribué des barres nutritionnelles à des femmes enceintes et des aliments riches en protéines à des enfants; prodigué des médicaments visant à prévenir la déshydratation; organisé des activités sportives et éducatives pour les jeunes; fourni du matériel scolaire, des jouets et des jeux éducatifs à des enfants; visité la Maison de Transit d’Israël, où ils ont rencontré des Felas Mora, des Juifs éthiopiens vivant à Gondhar qui se préparent à faire leur Aliya; visité les principaux sites où ont vécu les Juifs Éthiopiens, notamment Ambober, un village qui fut jadis la Capitale de la Communauté juive éthiopienne…

“Ce voyage extraordinaire sur tous les plans nous a permis de mettre en pratique très concrètement la notion de Tikoun Olam, une valeur juive mais très universelle qui nous exhorte à aider les êtres humains les plus démunis. Il ne reste plus beaucoup de Juifs en Éthiopie. Notre action communautaire et humanitaire nous l’avons menée auprès d’Éthiopiens non-Juifs de différents âges. Dans cette société très sous-développée éco­no­mique­ment, où la notion de richesse matérielle est un non-sens, nous avons pris conscience de la chance inouïe que nous, Canadiens, avons de vivre dans un pays où l’Édu­ca­tion, les Soins de Santé, les Droits des minorités… ne sont pas des pri­vi­lèges rarissimes mais des acquis sociaux faisant partie intégrante des valeurs de vie canadiennes. J’ai réalisé durant ce voyage que dans la vie, nous ne devons rien prendre pour acquis. En Éthiopie, nous avons compris ce qu’est réellement la vraie pauvreté. Ce qui m’a beaucoup ému, c’est l’esprit de fraternité vigou­reux qui animait tous les participants à cette Mission. La grande générosité humaine des Éthiopiens que nous avons côtoyés m’a aussi beaucoup touché”, raconte l’un des participants à cette Mission humanitaire, Cedric Kessous, 18 ans, étudiant au Collège Dawson en Commerce.

Talia Bensoussan, 18 ans, étudiante au Collège Dawson en Commerce, a particulièrement apprécié les “heures fabuleuses” qu’elle a passées en compagnie d’enfants Éthiopiens qui ne comprenaient pas un traître mot d’anglais ni de français.

“Nous ne parlions pas l’amharique -la principale langue vernaculaire de l’Éthiopie- et nos jeunes interlocuteurs ne comprenaient pas l’anglais ni aucune autre langue étrangère. Mais, au fur et à mesure que la confiance s’installait entre nous, on a découvert hébétés la force du langage gestuel. Toute notre communication s’effectuait à travers des gestes corporels. Les sourires radieux et les regards ingénus de ces gamins étaient un magnifique cadeau du ciel qui nous a fait comprendre que les barrières linguistiques ou culturelles ne sont pas un réel obstacle quand deux peuples issus de cultures très différentes veulent communiquer mutuelle­ment et se rapprocher. Nous avons été aussi ravis de vivre cette aventure mémorable en compagnie de douze jeunes Israéliens et Israéliennes de notre âge natifs de deux villes du Néguev avec lesquelles la Communauté juive de Montréal entretient depuis longtemps des relations fraternelles, Beer Sheva et Bnei Shimon.”

La FÉDÉRATION CJA s’est pleinement investie dans l’organisation de cette Mission humanitaire en Éthio­pie. Un type de Projet mobilisateur qui permet à des jeunes Juifs montréalais de vivre comme bé­né­voles des expé­riences communautaires exi­geantes mais très gratifiantes sur le plan humain.

“Une des priorités de notre Communauté est d’appuyer nos jeunes dans la consolidation de leur Judaïsme. Cette Mission en Éthiopie a permis à des jeunes Juifs mont­réa­lais de vivre une expérience sur le terrain concrète et émouvante à la fois. Ce Projet nous a montré la force que représentent ces jeunes leaders quand vient le temps de changer les choses dans le Monde. La valeur juive capitale du Tikoun Olam, la “Réparation du Monde”, est l’essence même de la FÉDÉRATION CJA et de cette Mission en Éthiopie. En se dévouant à construire un Monde meilleur et à transformer une Communauté, ces jeunes in­carnent cette notion importante qui nous demande d’être présents les uns pour les autres. Cette expérience les a unis pour toujours et leur a donné l’énergie nécessaire pour aller de l’avant en toutes circonstances”, ­explique Nancy Gold, Présidente du Comité Israël et Outre-Mer de la FÉDÉRATION CJA.

Elya Chalom, 21 ans, étudiant en Économie à l’Université de Montréal, qui a participé à l’été 2010 à un Projet de Bénévolat social dans des quartiers défavorisés des villes du Néguev, Kefiadah, parrainé par la FÉDÉRATION CJA, espère que cette Mission humanitaire en Éthiopie deviendra un Programme permanent de la FÉDÉ­RATION CJA.

“Il faut absolument donner une suite à ce Programme humanitaire initié par la FÉDÉRATION CJA. La poursuite de ce très beau Projet donnera l’opportunité à d’autres jeunes Montréalais et Israéliens de vivre ensemble une expérience humaine et socio-communautaire extra­ordi­naire. Par ailleurs, au cours des prochaines semaines, nous comptons présenter ce Projet dans des Écoles juives et des Cégeps afin de relater à des élèves de ces Institutions aca­dé­miques les expériences très marquantes que nous avons vécues durant notre périple en Éthiopie. Ce qui était très émouvant dans cette Mission, c’est l’esprit de fraternité qui a régné dans notre Groupe durant tout le voyage. Nous avons découvert pleinement la force de cette valeur fondamentale juive qu’est le Tikoun Olam. Ce sens de la Solidarité juive nous l’avons communément partagé avec des Éthiopiens non-Juifs de tous les âges qui nous ont accueillis avec une grande générosité.”

Laurent Elkrief, 18 ans, Étudiant en Sciences de la Santé au Collège Dawson, a été très impressionné par le “travail gigantesque et admirable” qui est accompli quotidiennement depuis 20 ans par le Dr Rick Hodes, Directeur des Services médicaux prodigués par l’American Joint Distribution Committee aux populations les plus déshéritées de l’Éthiopie.

“Le Dr Rick Hodes est un ­personnalité hors pair qui se dévoue entièrement à amé­liorer les conditions sanitaires et de vie de milliers d’Éthio­piens. Il réalise avec son Équipe un travail médical et social tita­nesque. Sa présence en Éthiopie est une magi­strale leçon d’humanité et d’abné­gation envers les êtres les plus vulnérables. Notre rencontre avec des Felas Mora, des Juifs éthiopiens qui feront bientôt leur Aliya, fut un des moments forts de ce voyage. Nous devons être très fiers des efforts qu’Israël fait pour ramener sur leur Terre ancestrale les derniers Juifs vivant encore en Éthiopie. Deux jeunes Éthiopiennes nées en Israël ont participé aussi à ce ­voyage.”

Cette Mission humanitaire en Éthiopie a fait prendre conscience à Karine Arzoine, 19 ans, étudiante en Sciences de la Santé au Collège Jean-de-Brébeuf, du “privilège inouï” que nous avons de vivre dans un pays, le Canada, où l’Éducation est un Droit universel acquis pour tous les Canadiens et non une prérogative, comme c’est malheureusement le cas en Éthiopie.

“Nous avons rencontré des jeunes femmes Éthiopiennes qui ont pu étudier et apprendre un métier grâce à une Bourse d’étude qui leur a été allouée par l’American Jewish Joint Distribution Committee. Ces femmes valeureuses ont quitté leur village natal sans un sou dans leurs poches et ont dû surmonter de dures épreuves dans une société fortement patriarcale où le machisme sévit toujours avec force. Elles sont un modèle pour beaucoup de jeunes femmes Éthiopiennes qui rêvent aussi de sortir un jour de leur village pour accomplir des choses valorisantes dans leur vie. Chose certaine, ce voyage en Éthiopie m’a obligé à mettre beaucoup de choses en perspective.”

On peut voir de nombreuses photos de cette Mission en Éthiopie et lire les Blogs des participants à celle-ci sur le Site Internet de la FÉDÉRATION CJA: www.federationcja.org/ethiopia

 

Eight Montrealers and 12 Israelis age 18 to 25 participted in a humanitarian mission to Ethiopia this winter.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.