Le Centre Chabad de l’Université de Montréal

    1358
    0
    SHARE
    Des étudiants juifs de France et de Belgique, membres du Centre Chabad de l’Université de Montréal, en compagnie du fondateur et directeur de ce centre. De gauche à droite: Emmy Giami, Victoria Mamane, présidente du Centre Hillel de l’Université de Montréal, David Dratwa, Raphaël Alçufrom et le Rabbin Shlomo Banon.

    Emmy Giami, 22 ans, originaire de Paris, ingénieure en informatique, diplômée de l’Institut supérieur d’électronique de Paris (ISEP), a complété le dernier semestre de ses études supérieures à l’École Polytechnique de Montréal.

    Elle effectue actuellement un stage en informatique biomédicale dans une compagnie québécoise spécialisée dans la conception de systèmes de numérisation pour des laboratoires et des cliniques dentaires.

    Emmy a décidé d’entamer sa carrière professionnelle à Montréal parce qu’elle ne supportait plus l’antisémitisme délétère qui sévit en France depuis quelques années.

    “En France, depuis le début des années 2000, les actes antisémites n’ont cessé de se multiplier. Moi-même, j’ai été victime de cet antisémitisme abject dans ma vie quotidienne. C’est la raison principale pour laquelle j’ai décidé de quitter la France et de poursuivre mes études universitaires au Québec”, nous a-t-elle confié.

    Le seul motif qui pourrait l’inciter à retourner en France est l’absence de sa famille, qui lui manque énormément.

    “Je suis seule à Montréal, bien que depuis mon arrivée je me suis fait plusieurs amis. Tous les membres de ma famille sont en France. Vivre séparée tous les jours de ses proches, c’est une expérience ardue.”

    Emmy participe régulièrement aux activités organisées par le Centre Chabad de l’Université de Montréal (UdeM).

    Fondé il y a quatre ans par le Rabbin Shlomo Banon, le Centre Chabad de l’UdeM dessert majoritairement des étudiants juifs de France – quelques-uns originaires des territoires d’outre-mer français, Guadeloupe, Martinique et Tahiti (Polynésie française) -, de Belgique, de Suisse et du Maroc poursuivant leurs études supérieures dans des universités montréalaises.

    Chaque trimestre, entre deux cents et trois cents étudiants juifs francophones participent aux diverses activités organisées par ce Centre Chabad universitaire: Shabbaton, célébration des principales fêtes du calendrier hébraïque –Rosh Hashanah, Kippour, Hanoukah, Pourim, Pessah…-, cours de Torah, cours d’hébreu, soirées sociales, voyages à New York et dans le Nord du Québec…

    “Notre philosophie est basée sur l’adage “A home away from home (“Une maison loin de la maison”). Nous voulons que les étudiants de l’étranger que nous accueillons se sentent comme chez eux. Notre objectif: qu’ils sortent de leur solitude quotidienne, se rapprochent de leur communauté et se fassent de nouveaux amis dans un cadre convivial», explique le Rabbin Shlomo Banon.

    Il précise qu’un bon nombre d’étudiants juifs français ont découvert la richesse enfouie de leur héritage culturel et spirituel en fréquentant le Centre Chabad UdeM.

    “Plusieurs de ces jeunes juifs, qui ne connaissaient pas la différence entre les lettres hébraïques Aleph et Beth, se sont réapproprié leur héritage juif dont ils étaient très éloignés. Certains d’entre eux appartiennent à la dernière génération d’une famille dont les grands-parents étaient Juifs, mais dont un des parents est non-Juif. Ce renouement avec leur héritage juif est une étape très marquante dans leur vie.”

    Chaque Shabbat, et lors des principales fêtes juives, une soixantaine d’étudiants francophones européens  partagent la table dressée pour ces occasions solennelles par l’hospitalière famille Banon.

    Pour les fêtes de Rosh Hashanah et Yom Kippour, le Centre Chabad UdeM organise, dans une salle privée, les offices religieux spécialement pour les étudiants juifs francophones de l’étranger.

    Les lundis soirs, le Rabbin Shlomo Banon donne un cours de Torah à une trentaine d’entre eux dans un local de la résidence universitaire EVO, située au centre-ville de Montréal.

    Les mercredis soirs, un cours d’initiation à l’hébreu est offert par Racheli, fille du Rabbin Banon.

    Raphaël Alçufrom, 19 ans, natif de Paris, étudiant en première année de baccalauréat à l’École Polytechnique de Montréal, fréquente le Centre Chabad UdeM depuis son arrivée au Québec.

    “J’ai trouvé au Centre Chabad UdeM une deuxième famille. On ne vous demande pas d’être pratiquant ou orthodoxe pour être membre de ce centre étudiant. On n’exige rien de vous et on ne vous impose rien. C’est ce qui me plaît dans la philosophie prônée par le mouvement Chabad. C’est un cadre de réunion et d’étude inclusif et très tolérant qui accueille à bras ouverts tous les jeunes juifs, peu importe leur degré d’observance religieuse. Je tiens à féliciter le Rabbin Shlomo Banon pour le remarquable et très dévoué travail qu’il accomplit quotidiennement à la tête de ce centre étudiant”, nous a dit ce jeune étudiant.

    Natif de Bruxelles, David Dratwa, 18 ans, étudiant en année préparatoire à l’École Polytechnique  de Montréal, participe aussi assidûment aux activités organisées par le Centre Chabad UdeM.

    “Quand ils arrivent à Montréal pour poursuivre leurs études universitaires, beaucoup d’étudiants juifs se sentent seuls et éloignés de leur famille et de leur communauté. Le Centre Chabad UdeM leur offre l’opportunité de s’arrimer à la magnifique communauté juive de Montréal et de nouer avec d’autres étudiants de leur âge des liens d’amitié dans un cadre chaleureux. Les programmes proposés par le Centre Chabad UdeDM sont ouverts à tout le monde. Ils sont mixtes, puisque garçons et filles s’y côtoient. On n’est pas obligé d’être orthodoxe pour y participer pleinement. C’est cette ouverture d’esprit et cette ambiance très conviviale qui rendent le Centre Chabad UdeM si attrayant”, dit David Dratwa.

    Le site Web du Centre Chabad UdeM est: http://www.chabaduniversitedemontreal.com/

    SHARE