Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Monday, October 20, 2014

Member Login:

Le Projet Aladin table sur l’Éducation

Tags: International
Comments
Les participants à la première édition des Universités d’Été internationales organisées par le Projet Aladin qui a eu lieu en Turquie. Au centre de la photo, Anne-Marie Revcolevschi, Présidente du Projet Aladin, et le Professeur Yalcin, Président de l’Université Bahçesehir d’Istanbul.

Cinquante-quatre étudiants améri­cains, français, allemands, iraniens, israéliens, marocains, palestiniens, jordaniens, tunisiens, algériens, sénégalais, syriens et turcs ont étudié cet été, pendant deux semaines, les ori­gines des conflits et des génocides dans l’Europe du XXème siècle, notamment de la Shoah, ainsi que les processus de paix et de ré­conciliation dans les sociétés euro­péennes d’aujourd’hui.

Ce Programme éducatif unique en son genre, initié par le Projet Aladin, a eu lieu à Istanbul, en Turquie, en partenariat avec l’Université Bahçesehir d’Istanbul et l’Organisme Non Gouvernemental -O.N.G.- turc, Anadolu Kültür, et sous le haut patronage du Parlement Européen et de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (U.N.E.S.C.O.).

Une quinzaine de professeurs renommés, en provenance d’une vingtaine de pays d’Europe, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Amé­rique du Nord, ont participé à la première édition des Universités d’Été Internationales pour la Connaissance des Cultures organisées par le Projet Aladin.

Raconter et enseigner la Shoah au monde arabo-musulman, c’est l’objectif très ambitieux que s’est fixé la Fondation pour la Mémoire de la Shoah de France (F.M.S.) ­-www.fondationshoah.org- avec son Projet éducatif Aladin ­-www.pro jetaladin.org-.

Créée en 2000, la F.M.S., une Fon­dation privée à uti­lité publique dont la dotation pro­vient des fonds en déshérence issus de la spoliation des Juifs de France pendant la Deuxième Guerre mondiale, a pour vocation de soutenir des Projets dans les domaines de l’Histoire de la Shoah, la pédagogie, la transmission, la Mé­moire, la solidarité et la Culture juive.

Lancé officiellement au printemps 2009, le Projet Aladin est parrainé par l’U.N.E.S.C.O.

Qualifié par ses concepteurs d’“inédit et révolutionnaire”, le Projet Aladin est né d’un constat accablant: la prolifération du négationnisme de la Shoah dans le contexte du conflit israélo-palestinien.

Ce Projet éducatif et culturel indépendant est soutenu par de nombreuses personnalités, parmi lesquelles plusieurs centaines d’intellectuels, d’historiens et de figures de premier plan du monde arabo-musulman. Un des principaux objectifs du Projet Aladin est de rendre disponibles en arabe, en persan et en turc des informations objectives sur la Shoah, les relations judéo-musulmanes et la Culture juive.

Aujourd’hui, le Projet Aladin est une Organisation internationale indépen­dante dotée d’un Conseil d’Administration  constitué de vingt personnalités internationales appartenant à toutes les religions et à toutes les Cultures, unies dans la conviction que c’est par la Connaissance et l’Édu­ca­tion que peut être comblé le fossé creusé par l’ignorance, les préjugés, la haine et le conflit des Mémoires.

Les Universités associées à la première édition des Universités d’Été internationales organisée à Istanbul par le Projet Aladin: L’Université Ain Shams (Égypte); l’Université Hé­bra­ïque de Jérusalem (Israël); l’Université de Tel-Aviv (Israël); l’Université Al Qods de Jérusalem (Autorité Palestinienne); l’Université de Bahçesehir (Turquie); l’Université de Bogazici (Turquie); l’Université Euro-Afrique (Sénégal); Florida International University (États-Unis); Freie Universität Berlin (Allemagne); George Washington University (États-Unis); l’Institut de Hautes Études internationales et du Développement de Genève (Suisse); l’Université Mohammed V de Rabat (Maroc); New York University (États-Unis); Sciences Po Paris (France); School of Oriental and African Studies, University of London (Grande-Bretagne) et l’Université de Tunis-Manouba (Tunisie).

Aucune Université canadienne, anglophone ou francophone, n’est encore associée à ce Projet éducatif.

Le Programme de l’Université d’Été 2013 parrainée par le Projet Aladin a été conçu par un Comité académique international co-Présidé par le phi­lo­sophe marocain, le Professeur Abdou Filali-Ansary, et l’historien britannique, le Professeur Tudor Parfitt.

“Dans un monde marqué par une crispation des Iden­tités et une ra­di­calisation qui déchirent les pays du Moyen-Orient et divisent les sociétés européennes, les Universités d’Été Internationales pour la Connaissance des Cultures  organisées sous l’égide du Projet Aladin ont pour but de favoriser le rapprochement interculturel à travers la diffusion de connaissances et de sensibiliser les étudiants de différentes nationalités à la com­pré­hen­sion de l’Autre. Cette initiative inédite est très importante pour promouvoir une Culture de paix et de respect mutuel. Elle favorise la rencontre et la discussion entre des étudiants provenant de divers pays et leur permet d’enrichir leurs capacités de communication, d’écoute et d’interaction avec des personnes de cultures différentes grâce à des Groupes de travail, des Projets de Recherche communs et des activités collectives. Ces jeunes formeront progressivement un réseau en s’impliquant dans la société civile de leurs pays d’ori­gine et contribueront au rapprochement interculturel en organisant de nouvelles conférences dans les Universités partenaires de leurs contrées respectives. Par ailleurs, il nous semble primordial que ces futurs professionnels disposent des connaissances et des compétences nécessaires à la poursuite d’une carrière réussie dans le monde du travail d’aujourd’hui, caractérisé par la diversité culturelle et la mondialisation. Les Universités d’Eté internationales pour La Connaissance des Cultures ont également vocation à atteindre cet objectif”, explique Anne-Marie Revcolevschi, Présidente du Projet Aladin.

 

Fifty-four students from some 13 countries, including Israelis and Palestinians, this year studied 20th-century conflicts and genocides, especially the Holocaust, at a summer school program held in Istanbul, Turkey, a project inaugurated by Projet Aladin.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.