Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Friday, August 29, 2014

Member Login:

Les Juifs Français résidant au Canada appelés aux urnes

Tags: International
Comments
Frédéric Lefebvre

Le 25 mai -premier tour- et le 8 juin -2ème tour- prochains, les 80000 Français résidant au Canada et 120000 Français résidant aux États-Unis éliront pour la première fois le Député qui les représentera à l’Assemblée Nationale française. Une grande première dans les Annales politiques françaises.

Frédéric Lefebvre, ancien Conseiller politique de Nicolas Sarkozy, ancien Porte-Parole de l’U.M.P. -l’Union pour un Mouvement Populaire-, le principal Parti politique de la Droite française, et Ministre du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et des Moyennes Entreprises et du Tourisme dans le Gouvernement de François Fillon, est le candidat officiel de l’Union de la Droite et du Centre-U.M.P. dans cette élection.

Frédéric Lefebvre, qui se considère comme “un grand ami de la Communauté juive et d’Israël” -il a été en 2012 le lauréat du Prix de la lutte contre l’antisémitisme et l’antisionisme, qui lui a été décerné par l’Union des Patrons Juifs de France (U.P.J.F.)-, a rencontré récemment des leaders et des membres de la Communauté juive de Montréal. Il s’est adressé lors d’un Office du Shabbat aux membres de la Congrégation Spanish & Portuguese.

“Je veux être aussi le représentant à l’Assemblée Nationale française des nombreux Juifs Français qui ont décidé de quitter la France pour rebâtir une nouvelle vie au Canada”, nous a dit Frédéric Lefebvre au cours de l’entrevue qu’il nous a accordée lors de son dernier passage à Mont­réal.

Canadian Jewish News: Ces der­nières années, la recrudescence de l’antisémitisme dans la société française a poussé un bon nombre de Juifs à quitter définitivement la France. Cette tendance semble imparable.

Frédéric Lefebvre: Au moment où nous venons de commémorer en France un triste anniversaire, celui de la sinistre Affaire Mohammed Merah -l’islamiste maladivement antisémite qui perpétra le 19 mars 2012 une tuerie abjecte et lâche à l’entrée de l’École Hozar Hatorah de Toulouse, assassinant cruellement trois enfants et un enseignant Israélites-, l’an­ti­sémi­tisme continue à proliférer dans la société française. En 2012, la France a enregistré un record très hideux en matière d’antisémitisme: 58% d’augmentation du nombre d’actes antisémites par rapport à 2011. L’Affaire Merah est une atrocité abominable qui a profondément meurtri les Juifs de France. Dans des cités et des banlieues françaises, Mohammed Merah est considéré comme un héros. À chaque fois que dans ma vie j’ai défendu la Communauté juive ou Israël, j’ai été durement attaqué. Mais, en dépit des ces attaques, souvent très virulentes,  j’ai toujours affirmé avec force mon amitié pour la Communauté juive et Israël. Au moment de l’Affaire Merah, j’étais alors Ministre dans le Gouvernement de Nicolas Sarkozy, j’ai publié dans les journaux un texte où je demandais pardon à la Communauté juive au nom de la Communauté nationale française. Je terminais mon propos en disant: “Aujourd’hui, je suis Juif”. Cette déclaration m’a valu aussi des attaques véhémentes.

C.J.N.: Quel message souhaitez-vous transmettre aux Juifs  Français vivant au Canada?

Frédéric Lefebvre: J’ai rencontré dernièrement à Montréal, à Toronto, à New York, à Miami… des jeunes Juifs Français qui viennent de s’établir au Canada et aux États-Unis. Ils m’ont tous fait part, avec une grande sincérité, de leur pessimisme en ce qui a trait aux perspectives futures de la Communauté juive de France. Aujourd’hui, les Juifs ont peur de la France. Ça me fait mal. C’est le moment de dire à la Communauté juive française que non seulement elle a sa place en France, mais qu’elle est aussi la France. Ce qui m’insupporte, c’est qu’il y a aujourd’hui en France une banalisation des actes antisémites. Il prévaut dans la société française le sentiment que les Juifs sont tolérés. C’est une perception fallacieuse parce que la Communauté juive, c’est la France. Les Autorités pu­bliques françaises doivent tout mettre en oeuvre pour que la Communauté juive se sente en totale sécurité en France. Je ne veux pas que la Communauté juive soit contrainte de vivre dans l’inquiétude, sous haute protection policière. Il y a un moment où il faut dire haut et fort les choses et que des actes concrets suivent.

C.J.N.: Vous avez été l’un des premiers hommes politiques français à demander, avec insistance, aux Autorités publiques françaises que des mesures soient prises pour contrecarrer la judéophobie débridée qui est propagée impunément en France par le biais d’Internet et des Réseaux sociaux. Des mesures ont-elles été adoptées pour contrer ce phénomène délétère?

Frédéric Lefebvre: La Communauté juive de France a l’habitude d’entendre des mots, qui ont leur importance, mais ceux-ci ne suffisent pas. J’ai demandé à plusieurs reprises au Gouvernement de François Hollande, notamment depuis l’Affaire Merah, que des réponses juridiques fermes soient apportées au problème très pernicieux des appels à la haine envers les Juifs qui circulent sur Internet en France. Nous attendons toujours l’adoption de ces mesures juridiques. Dans le discours qu’il a prononcé lors de la cérémonie commémorant le 1er anniversaire de l’effroyable tuerie de Toulouse, François Hollande a déclaré qu’il voulait mettre en oeuvre des mesures juridiques pour lutter contre la propagation de l’antisémitisme via Internet, les Tweets et les Réseaux sociaux. Il faut agir vite dans ce domaine. Des Sites Web islamistes diffusent des scènes de décapitation absolument insoutenables qui ont été vues par des millions de personnes, notamment des jeunes. C’est hallucinant! Je sais parfaitement que François Hollande, avec qui j’ai souvent discuté de cette effrayante question, est sincère en ce qui a trait à son amitié pour la Communauté juive. Je ne remettrai jamais ça en cause. Mais les mots ne suffisent pas.  Il faut une fermeté beaucoup plus grande. Je ne peux pas dire qu’il y a aujourd’hui en France vis-à-vis de cette dérive de la haine des Juifs sur Internet une espèce de tolérance parce que je ne veux pas porter une accusation aussi grave, mais, chose certaine, il y a une forme de démission de la part du Gouvernement Hollande.

C.J.N.: La situation économique morose qui sévit aujourd’hui en France n’incite-t-elle pas aussi des Juifs Français à s’expatrier de leur contrée natale?

Frédéric Lefebvre: Oui. Beaucoup de Juifs Français quittent aussi la France pour des raisons économiques et fiscales. Le climat économique très maussade qui prévaut actuellement en France explique le départ d’un bon nombre de Juifs Français vers le Canada et les États-Unis. En France, des réformes de justice fiscale sont nécessaires. Il faut réinventer la justice fiscale parce que celle-ci telle qu’elle est aujourd’hui imaginée et mise en oeuvre par le Gouvernement socialiste de François Hollande est en réalité une justice d’un autre âge, qui fait fuir les Français de France et du coup vide l’économie française de sa substance. Il y a actuellement une espèce d’hémorragie économique qui est terrible pour la France. Vous voyez chez vous le résultat de cette désastreuse politique économique et fiscale: le nombre d’entrepreneurs français qui s’installent au Québec et au Canada. Une grande enquête menée récemment auprès des étudiants des grandes Écoles françaises a conclu aussi que la situation est catastrophique: tous les jeunes Diplômés interrogés dans le cadre de cette enquête veulent partir de France. Oui à la justice fiscale, mais à une justice fiscale qui soit efficace économiquement. Les Français ne veulent pas d’une justice fiscale qui fait fuir les forces vives de la France. C’est un enjeu majeur.

C.J.N.: Dans cette élection, que proposez-vous concrètement à vos conci­toyens vivant au Canada et aux États-Unis que vos concurrents souhaitant aussi les représenter prochainement à l’Assemblée Nationale française ne leur proposent pas?

Frédéric Lefebvre: Je veux bâtir à l’échelle de la Circonspition d’Amé­rique du Nord, qui fait 40 fois la taille de la France, une forme de Diaspora. La Communauté française vivant au Canada et aux États-Unis ne s’entraide pas suffisamment et ne partage pas communément suffisamment ses expériences et son savoir-faire. Je souhaite donner à tous les Français vivant en Amérique du Nord la possibi­lité d’évoluer dans une structure qui les rassemblera. C’est essentiel. Il y a aussi des mesures fiscales qui ont été prises dernièrement par le Gouvernement socialiste de François Hollande qui sont extrême­ment dures pour les Français vivant à l’étranger. Au niveau économique et fiscal, je veux prodiguer aux Français résidant en Amérique du Nord des conseils et les aider à trouver des solutions convenables. Quand vous préparez votre retraite trop tard, vous ne pouvez plus régler ce problème. Il faut aider les Français vivant au Canada et aux États-Unis à préparer leur retraite. En France, c’est l’État qui le fait. En Amé­rique du Nord, l’entrepreneur ou le travailleur français doit préparer lui-même sa retraite. Très souvent, pris dans le train-train de la vie quotidienne, il oublie de le faire. Quand il se réveille, c’est trop tard. Ainsi, au moment de prendre leur retraite, bon nombre de Français vivant en Amérique du Nord sont confrontés à des situations terribles.

 

In an interview when he was in Montreal recently, French politician Frédéric Lefebvre, who is a candidate for election to represent North American French residents in the Assemblée Nationale of France for the first time ever, talks about the situation for Jews in that country.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.