Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Tuesday, September 30, 2014

Member Login:

Quel avenir pour la Communauté juive de France?

Tags: International
Comments
Roger Cukierman

Cette entrevue avec Roger Cukierman, Président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (C.R.I.F.) -Instance représentative officielle de la Communauté juive de France- et Vice-Président du Congrès Juif Mondial, a été réalisée quelques jours avant que des groupes d’émeutiers propalestiniens très violents attaquent des Synagogues et des Commerces apparte-nant à des Juifs à Paris.

“La France est en pleine Guerre contre le Djihad islamique”, rappelle Roger Cukierman.

Depuis la tuerie abjecte perpétrée fin mai au Musée Juif de Bruxelles par un Djihadiste français, les Autorités policières françaises ont renforcé les mesures de sécurité aux abords des 500 Synagogues et 150 Écoles juives de France, nous a précisé Roger Cukierman.

“Les Autorités françaises sont très conscientes du danger énorme qui pèse aujourd’hui sur la Communauté juive de France. Mais, il faut rappeler que les Juifs ne constituent pas l’unique cible des Djihadistes islamistes, dit-il. En 2012, à Montauban, Mohammed Merah, qui était le premier Djihadiste français revenu de Syrie et d’Afghanistan, commença par tuer froidement des soldats de l’Armée française, qui par hasard étaient Arabes, avant d’assassiner des enfants Juifs à l’entrée d’une École israélite de Toulouse. La République française est en Guerre contre une horde d’assassins fanatiques qui exècrent les valeurs cardinales de la Démocratie.”

Les Juifs sont “les sentinelles, l’avant-garde, de la Démocratie”, ajoute Roger Cukierman. 

“On voit bien ce qui se passe aujourd’hui au Moyen-Orient, où chiites et sunnites s’entretuent. Les Djihadistes ont un objectif macabre: ils veulent tuer tous ceux et celles qu’ils considèrent comme des “mécréants”. Les Juifs sont aux premières loges, mais les Chrétiens sont aussi dans leur ligne de mire. Les Musulmans qui ne partagent pas les idées ignobles de ces fanatiques fondamentalistes sont également en danger de mort.”

Roger Cukierman et les autres dirigeants du C.R.I.F. déplorent que les Français, y compris les membres de la Communauté juive française, “sous-estiment la gravité de la menace djihadiste”.

“Il y a une insuffisante prise de conscience du peuple français, et même des Juifs, face à la menace réelle, et de plus en plus lancinante, du Djihadisme. Aujourd’hui, je constate avec une vive inquiétude qu’en France, à l’entrée des Synagogues, les mesures de contrôle sont assez laxistes. On laisse facilement entrer et sortir des gens. La surveillance dans ces lieux de culte juifs devrait être beaucoup plus stricte. En Israël, les citoyens israéliens sont très attentifs à tout paquet suspect et à tout comportement suspicieux. Malheureusement, ce n’est pas le cas dans les Institutions communautaires juives de France. Beaucoup de Juifs, et de Français, n’ont pas encore compris qu’on est en Guerre contre le terrorisme islamique.” 

Le malaise au sein de la Communauté juive de France est “incontestable”, reconnaît sans détours Roger Cukierman.

Une des résultantes de ce profond malaise: une hausse significative de l’Aliya des Juifs de France. Depuis janvier 2013, Israël accueilli quelque 5000 nouveaux Olims provenant de France.

Roger Cukierman craint que ce “mouvement de départs de Juifs français” vers Israël et d’autres contrées plus clémentes ne s’accentue durant l’année 2014. 

“Je le crains parce qu’il y a en France une population musulmane très importante. Les statistiques relatives au nombre de Musulmans français sont très lacunaires parce qu’en France, il est interdit de demander aux Français quelle est leur religion ou leur origine ethnique. Mais on estime qu’il y a aujourd’hui en France entre 6 et 10 millions de Musulmans, soit entre 10 et 20% de la population française.” 

Le Préfet de Marseille a confirmé dernièrement à Roger Cukierman que sur les 2 millions d’habitants que compte cette ville, environ 400000 sont Musulmans. 

“Cette estimation est probablement sous-évaluée parce qu’il faut inclure dans celle-ci les nombreux Français de souche qui se convertissent chaque année à l’Islam, qui est, faut-il le rappeler, une religion prosélyte.”

Comment Roger Cukierman envisage-t-il l’avenir des Juifs de France?

“Les Juifs sont en France depuis 2000 ans. Ils ont affronté et traversé avec courage et dignité l’expulsion dont ils ont été l’objet en 1306, décrétée par le Roi Philippe le Bel; la sinistre Affaire Dreyfus; l’ignoble régime de Vichy, les  attentats terroristes dont ils ont été victimes… Les Juifs font partie du paysage français. Ils ont contribué à la grandeur de la France. Ils ont donné à la France cinq Premiers Ministres et Présidents du Conseil. Il y a toujours une présence juive importante en France, où vivent encore quelque 500000 Juifs -c’est la troisième plus importante Communauté juive du monde, après celles d’Israël et des États-Unis. Mais, aujourd’hui, effectivement, les Juifs français sont confrontés à une conjonction de craintes: la poussée fulgurante du Front National; l’antisionisme débridé de l’extrême gauche, qui prône le boycott des produits d’Israël; les jeunes Arabes des banlieues qui attaquent violemment des Juifs; les menaces des Djihadistes…” 

In an interview, Roger Cukierman, president of CRIF, the umbrella organization for Jews in France, talks about the prevalence and danger of jihadism in his country.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.