Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Saturday, December 27, 2014

Member Login:

Des Montréalais stagiaires à Magen David Adom

Tags: Israel Magen David Adom
Comments
De gauche à droite: Benji Dahan, Amanda Harroch et Josh Harroch, Stagiaires à Magen David Adom, à Tel-Aviv.

Écouter retentir des sirènes stridentes, voir déferler des salves de roquettes sur une ville, courir pour se terrer dans un abri souterrain… Josh Harroch n’y était pas habitué.

Pourtant, ce Montréalais de 19 ans, finissant au Cégep Vanier en Sciences de la Santé, ne regrette pas le moins du monde d’être en Israël ces jours-ci, alors qu’une nouvelle Guerre entre Tsahal et l’Organisation terroriste palestinienne Hamas bat son plein.

Josh séjourne en Israël avec une quinzaine d’autres Montréalais dans le  cadre d’un Stage de formation en Premiers Secours, d’une durée de six semaines, à Magen David Adom -Service ambulancier médical d’Israël. 

 Basé à Tel-Aviv, Josh était en fonction à Ramat-Gan lorsque nous l’avons joint par téléphone.

“Pour un Canadien, se retrouver du jour au lendemain dans une atmosphère de Guerre, c’est un sentiment plutôt étrange. Pourtant, à l’instar des Israéliens, on finit par faire face aux situations les plus stressantes et difficiles, dit-il. Je ne regrette pas du tout d’être aujourd’hui en Israël, en dépit de la Guerre qui fait rage. Au contraire, c’est un grand privilège pour un jeune Juif de la Diaspora de vivre ce moment de solidarité indescriptible avec le peuple israélien.”

Benji Dahan, 18 ans, étudiant au Cégep Dawson en Sciences de la Santé, fait aussi partie du groupe de Montréalais effectuant cet été un Stage de formation en Premiers Secours à Magen David Adom

Benji a été affecté à l’Équipe d’ambulanciers opérant à Tel-Aviv.

“Bien que depuis le début de ce conflit entre Israël et les terroristes du Hamas, plusieurs dizaines de roquettes soient tombées sur Tel-Aviv et ses environs, nous sommes loin des zones les plus menacées d’Israël. Ce qui me stupéfait le plus, c’est le courage inouï et la grande capacité de résilience des Israéliens. Malgré la Guerre, la vie continue. Les gens vont à la plage, au café, jouent au football… Les Israéliens essayent de vaquer normalement à leurs occupations. Ce n’est pas toujours évident lorsqu’une pluie de roquettes s’abat sur votre tête!  Je suis très privilégié de pouvoir exprimer ma solidarité avec le peuple israélien en contribuant modestement à porter secours à des citoyens en détresse en cette période très difficile pour tout Israël.”

Amanda Harroch -sœur de Josh Harroch-, 18 ans, étudiante au Cégep Dawson en Sciences de la Santé, stagiaire aussi à Magen David Adom, apprécie fortement son séjour en Israël parce qu’elle a, pour la première fois, découvert un “visage d’Israël” qu’elle méconnaissait complètement: un pays confronté à une Guerre qu’il n’a pas déclenché. 

Amanda a été affectée à l’Équipe d’ambulanciers opérant dans la région de Tel-Aviv.

“Ce n’est pas mon premier séjour en Israël. Mais, les fois passées, je n’ai  connu que l’Israël insouciant des vacances: de belles visites touristiques, des baignades à la plage, les sorties au café avec des amis… Aujourd’hui, alors que le pays est en Guerre, je découvre un autre Israël: un peuple qui doit se battre quotidiennement pour assurer sa survie face à des ennemis très dangereux, dit-elle. Je ne m’étais jamais sentie aussi proche et solidaire du peuple israélien.”

Avant de débuter leur Stage d’aide ambulancier à Magen David Adom, Josh Harroch, Benji Dahan et Amanda Harroch ont suivi une formation intensive pendant dix jours.

Les ambulanciers de Magen David Adom, qui jouent un rôle fondamental en temps de Guerre, sont très affairés depuis que le nouveau conflit entre Israël et le Hamas a éclaté, début juillet.

Magen David Adom répond chaque jour à de nombreux appels d’urgence émanant de personnes aux prises avec des crises de stress ou de panique et des traumatismes provoqués par la situation de Guerre. N’importe quel peuple qui serait quotidiennement la cible de roquettes pouvant s’avérer très meurtrières et contraint de se réfugier plusieurs fois par jour dans des abris sombrerait dans la panique. Les Israéliens sont habitués à vivre dans cette situation si difficilement vivable”, rappelle Josh.

Pour Amanda, exprimer sa solidarité avec le peuple d’Israël durant cette épreuve existentielle très ardue, ça devrait être un impératif pour tous les jeunes Juifs vivant dans la Diaspora.

“Je sens que les Israéliens apprécient beaucoup que des Juifs de la Diaspora soient à leurs côtés en ce moment pour affronter les grandes menaces qui les assaillent.” 

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.