Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Wednesday, November 26, 2014

Member Login:

Mémoires et Dialogue entre Juifs et Musulmans

Tags: News
Comments
Amine Dabchy, Coprésident de l’Asso­ciation Mémoires & Dialogue, qui prône le rapprochement entre Juifs et Musulmans, et Katia Dahan, membre du Conseil d’Admini­stration de cette nouvelle Association judéo-arabe.

En dépit des conflits récurrents qui révulsent le Moyen-Orient, un “dialogue fécond et constructif” entre Juifs et Musulmans n’est pas un voeu chi­mé­rique mais, au contraire, un noble dessein très réalisable. C’est tout du moins le principal credo de la philosophie d’action prônée par les membres, des Juifs et des Musulmans d’origine marocaine, de Mémoires & Dialogue, une nouvelle Association créée récemment qui se consacrera entièrement à bâtir des ponts entre les Communautés juives et les Communautés musulmanes du Québec et du Canada.

Le modèle de référence des membres fondateurs de Mémoires & Dialogue: le Maroc, une Terre de tolérance et de dialogue intercommunautaire où Musulmans, Juifs, Berbères et Chrétiens ont su in­gé­nieuse­ment cohabiter en harmo­nie durant plusieurs siècles.

La création de l’Association Mémoires & Dialogue est certainement une grande première dans les annales des Communautés juives et musulmanes de souche marocaine du Québec, du Canada et d’Amérique du Nord.

“Plus qu’un pays, le Maroc symbolise un état d’esprit, celui de la cohabitation, de la coexistence et de la connivence entre les différentes Communautés qui ont forgé la riche mosaïque interculturelle marocaine. Au cours des siècles, sans gommer les vicissitudes de l’Histoire, Berbères, Juifs, Arabes et Chrétiens ont toujours réussi à vivre en bonne intelligence. L’Association Mémoires & Dialogue, nouveau-né dans la galaxie des Organismes voués au rapprochement judéo-musulman, réunit des Juifs et des Musulmans marocains de bonne volonté qui partagent la conviction que le Royaume chérifien constitue un exemple très patent de cohabitation, la preuve que le dialogue judéo-musulman est riche de promesses, d’avenir et d’espoir et que le conflit israélo-palestinien n’est pas une fatalité. Nous, Juifs et Musulmans marocains, avons aujourd’hui un Devoir de Mémoire vis-à-vis de notre pays d’ori­gine: construire l’avenir et partager les valeurs communes de tolérance, de respect des différences, de solidarité et de générosité qui ont toujours caractérisé l’Exception marocaine”, explique en entrevue Katia Dahan, une organisatrice d’événements culturels majeurs, dont le Festival Séfarad de Montréal, membre du Conseil d’Administration de l’Association Mémoires & Dialogue.

Les membres de Mémoires & Dialogue, ajoute Katia Dahan, partagent la même conviction: “prouver que tous les Arabes ne sont pas des terroristes, que tous les Musulmans ne sont pas des intégristes et que tous les Israéliens ne sont pas des racistes”.

“Nous sommes conscients que le message prôné par Mémoires & Dialogue ulcérera profondément les fanatiques dans les deux camps, qui fustigent avec véhémence les Juifs et les Musulmans épris de paix qui oeuvrent avec opiniâtreté pour mettre un terme à la tragédie israélo-palestinienne”, dit-elle.

14 Juifs et Musulmans marocains montréalais, issus de divers milieux sociaux et professionnels, composent à parité égale le Conseil d’Administration de Mémoires & Dialogue. Cette nouvelle Association judéo-musulmane est coprésidée par Amine Dabchy, ancien Président de l’Association des Étudiants de l’Université Concordia. Ce leader très dynamique  de la Communauté musulmane maro­­caine de Montréal s’exprime fort bien en hébreu, une langue qu’il s’est mis à apprendre à son retour d’un voyage en Israël qu’il a effectué en 2009 avec une quinzaine de leaders étudiants Canadiens.

Deux personnalités politiques Marocaines, l’une Juive et l’autre Musulmane, Yehuda Lancry, ancien Ambassadeur d’Israël en France et aux Nations Unies, et Driss El Yazami, ancien Secrétaire Général de la Fédération internationale des Ligues des Droits de l’Homme et actuel Président du Conseil de la Communauté Marocaine à l’étranger, sont les Coprésidents d’Honneur de Mémoires & Dialogue.

Cette Association judéo-musulmane marocaine s’est fixée cinq grands Objectifs: 1-Consolider les liens qui unissent les Communautés juives, arabes et berbères d’origine marocaine; 2-Renforcer les liens entre le Royaume du Maroc et ses Diasporas; 3-Servir de traits d’union entre les Communautés juives et les Communautés musulmanes du Canada; 4-Lutter vigoureusement contre toutes les formes de racisme, d’an­ti­sémi­tisme et d’islamophobie; 5-Con­tri­buer, dans la mesure des moyens à la disposition de cette Association, au rapprochement israélo-palestinien.

Mais, tout en reconnaissant que le sempiternel conflit israélo-palestinien entrave souvent les efforts déployés pour instaurer un dialogue judéo-arabe constructif, les dirigeants de Mémoires & Dialogue n’ont pas pour autant l’intention d’éluder ce point de divergence majeur entre Juifs et Musulmans.

“Ce qui fait la force de Mémoires & Dialogue, c’est que nous n’évacuons pas la question capitale du conflit israélo-palestinien. Tout en comprenant et en acceptant la centralité d’Israël dans le Judaïsme, nous militons aussi pour la solution de deux États, l’un israélien et l’autre palestinien, vivant côte à côte. Notre Association n’a pas été créée pour faire des arbitrages politiques. Notre seule ambition commune est de favoriser la paix, le dialogue judéo-musulman et la tolérance mutuelle entre nos deux Communautés. Notre frustration est aussi commune, celle de voir constamment des amalgames abjects: tous les Arabes assimilés à des ter­ro­ristes et à des intégristes invétérés et tous les Israéliens assimilés à des tueurs de Palestiniens. Ce qui nous distingue des autres Groupes militant pour la réconciliation israélo-palestinienne, c’est notre compréhension que l’urgence et la nécessité impérative de créer un État palestinien ne doit pas se concrétiser au détriment de l’État d’Israël. Mémoires & Dialogue reconnaît à la fois la légitimité de l’État juif et les Droits inaliénables des Palestiniens à vivre dans un État indépendant aux côtés d’Israël”, ­explique Amine Dabchy.

Plusieurs politiciens et personnalités publiques canadiens, québécois et mont­réa­lais ont déjà prodigué leur appui à l’Association Mémoires & Dialogue. Notamment, Kathleen Weil, actuelle Ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec, Gérald Tremblay, Maire de Montréal…

Mémoires & Dialogue, qui se définit comme une “Association entièrement indépendante”, vient de recevoir un appui financier du Centre Consultatif des Relations Juives et Israéliennes (C.I.J.A.), l’Organisme représentatif de la Communauté juive du Canada sur les questions politiques ayant trait à Israël, et de l’Association Mémoire de l’Avenir, une Organisation Non Gouvernementale -ONG- marocaine oeuvrant pour la réhabilitation du Patrimoine juif marocain.

“La création de Mémoires & Dialogue  a été accueillie très positivement dans les milieux politiques québécois et canadiens. Les dirigeants de C.I.J.A. ont aussi répondu avec spontanéité et une immense générosité à notre demande d’une subvention financière”, précise Katia Dahan.

L’Association Mémoires & Dialogue organisera plusieurs événements culturels et à caractère politique au cours des prochaines semaines.

Le premier invité de ce Groupe judéo-musulman a été l’ex-Diplomate Marocain Abdel Ilah Bennis, actuellement Directeur des Études à l’Académie de Diplomatie de l’Université de Londres. Au cours de son allocution, ce spécialiste reconnu des questions politiques moyen-orientales livra ses réflexions sur les perspectives futures des négociations israélo-palestiniennes. Deuxième personnalité politique de marque invitée par Mémoires & Dialogue, le 25  janvier dernier dans un Restaurant marocain sis sur la Rue Saint-Denis: Bob Rae, ancien Premier Ministre de l’Ontario et actuel Chef intérimaire du Parti Libéral du Canada. Coprésident de la Mission internationale d’Observation des élections législatives marocaines qui se sont déroulées le 25 novembre dernier, Bob Rae fit part à la soixantaine de personnes présentes à sa conférence de ses impressions sur la dernière consultation électorale maro­­caine et le processus de démo­cra­ti­sa­tion politique mis en branle par le Roi Mohammed VI.

Des événements culturels et artistiques sont aussi prévus dans ­l’Agenda de cette Association militant pour le rapprochement judéo-musulman. Le 26 février, au Club Soda de Montréal, des humoristes Juifs et Arabes participeront à une Soirée d’humour très hilarante: “Pour une Tajine de rires”. Ce spectacle sera animé par le très talentueux hu­mo­riste sépharade montréalais Neev Bensimon. Le 31 mars, un film-­docu­men­taire passionnant, Tinghir, les Échos du Mellah, réalisé par le jeune cinéaste et universitaire Marocain Kamal Hachkar, sera présenté en première nord-américaine au public mont­réa­lais à l’Université Concordia. Ce film tourné entre le Maroc et Israël retrace l’histoire de la Communauté juive berbère de Tinghir, un village situé dans la Vallée de Todra dans l’Atlas marocain. Un Colloque académique sur l’état des relations judéo-arabes et un Concert musical ont été aussi planifiés pour ce printemps.

Les membres du Conseil d’Admi­ni­stra­tion de Mémoires & Dialogue planchent actuellement sur un grand Projet qui leur tient grandement à coeur, qu’ils espèrent mener à terme au cours de cette année: un Voyage au Maroc, en Israël et en Palestine.

La paix entre Israël et le monde arabe est au coeur des préoccupations des membres de cette Association.

“Invitation à la connaissance et à la reconnaissance, appel à la raison et à la conscience, Mémoires & Dialogue a choisi la voie la plus escarpée, celle du rapprochement et de la paix entre Israël et ses voisins arabes, souligne Katia Dahan. Nous comptons inviter aux Colloques que nous organiserons des intellectuels et des universitaires Israéliens et Palestiniens.”

Mémoires & Dialogue veut aussi envoyer un “message explicite” aux classes politiques québécoise et canadienne et à l’ensemble de la société québécoise, dit Amine Dabchy.

“Nous voulons absolument que les politiciens et le public québécois cessent de percevoir les Juifs et les Musulmans comme deux groupes irrémédiablement hostiles. Quand ils entretiennent des relations avec la Communauté arabe, nos politiciens ne doivent pas se sentir obligés d’être hostiles à Israël, et vice-versa. On sent chez nos politiciens ce malaise. Nous voulons briser cette équation pernicieuse. Mémoires & Dialogue va permettre de remettre toute la classe politique en harmonie avec les deux Communautés. Nous pensons sincèrement qu’on peut à la fois appuyer l’Aide Médicale pour la Palestine et soutenir la Mission du Magen David Adom. Nous n’y voyons là aucune contradiction. C’est ce qui fait la force de Mémoires & Dialogue.”

Pour plus d’informations sur la Mission, les Objectifs et les Événements qui seront organisés au cours des prochaines semaines par Mémoires & Dialogue, consulter le tout nouveau Site Internet de cette Association judéo-musulmane: www.memoiresetdialogue.com

Cette Association a aussi une Page sur Facebook intitulée “Mémoires & Dialogue”.

 

Mémoires & Dialogue, an organization started by Jewish and Muslim Montrealers of Moroccan heritage, works in various ways to promote tolerance and dialogue between the two religious communities.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.