Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Monday, December 29, 2014

Member Login:

Ariel Ifergan immortalise sur scène Victor Hugo

Tags: Arts
Comments
Ariel Ifergan

Le très talentueux comédien Ariel Ifergan est l’interprète de la Pièce de Théâtre multimédia Le Dernier Jour d’un Condamné, adaptée de la célèbre œuvre de Victor Hugo et mise en scène par Éric J. St-Jean.

Produite par la Compagnie Théâtrale Bruit Public, Le Dernier Jour d’un Condamné sera à l’Affiche du Théâtre ­Denise-Pelletier de Montréal du 26 mars au 12 avril prochains.

Ce récit puissant à la première personne, interprété magistralement par Ariel Ifergan, relate les angoisses cauchemardesques d’un Condamné à mort.

Dans son roman Le Dernier Jour d’un Condamné, Victor Hugo livre avec tout le génie qu’on lui connaît un véritable plaidoyer contre la peine de mort. L’auteur plonge habilement le spectateur au cœur d’un questionnement éthique et existentiel: des hommes ont-ils le droit de juger et de décider du sort de la vie d’un des leurs? Cette question venue hanter Victor Hugo au début du 19e siècle continue de résonner avec force, jour après jour, en cette deuxième décade du XXIe siècle.

“C’est un grand privilège pour moi de jouer dans un spectacle solo un personnage très bouleversant créé par l’ingénieuse imagination d’un monstre sacré de la Littérature française, Victor Hugo. La maîtrise de la langue française de Victor Hugo est vraiment exceptionnelle. Sa prose est très abordable. C’est pourquoi les écrits de Victor Hugo sont étudiés aujourd’hui dans les Écoles secondaires”, rappelle Ariel Ifergan en entrevue.

Le Dernier Jour d’un Condamné véhicule une puissante métaphore sur la “force” et les “bienfaits existentiels” de l’Écriture, ajoute-t-il.

“L’Écriture comme moyen de liberté. Dans cette œuvre exceptionnelle de Victor Hugo, le Condamné à mort découvre que l’Écriture est sa seule porte de sortie. On lui a donné des papiers et des plumes. Il y a là une métaphore fascinante: la création littéraire comme outil de liberté”, explique Ariel Ifergan.

La “compassion” humaine est le “principal socle” de cette pièce très hugolienne, souligne-t-il.

“Le personnage de ce récit est un criminel. Victor Hugo ne cherche jamais à l’excuser. Moi-même, comme acteur, je ne l’excuse pas non plus. Ce Condamné à mort a commis un crime, il n’est pas emprisonné pour une mauvaise raison. En prison, il vit ses remords et ses peurs lancinantes. Surtout, la peur de la mort, qui est animale. Il pense à sa famille, à ses amis… Ce qui est intéressant en tant qu’humain, c’est de se mettre à la place d’un homme, même s’il est coupable, dont les émotions nous bouleversent profondément”, dit Ariel Ifergan.

“Les questions que pose Le Dernier Jour d’un condamné restent pertinentes de nos jours car elles touchent aux fondements existentiels de l’Homme”, explique le metteur en scène de cette Pièce, Éric J. St-Jean.

Quel est le plus grand défi auquel Ariel Ifergan a été confronté pour se mettre dans la peau d’un Condamné à mort?

“Dans ce spectacle solo, le plus grand défi, c’est d’être concentré pendant les 75 minutes que dure celui-ci, dit-il. Il faut que tout au long de la Pièce, je ne pense jamais à la scène qui s’en vient, ni à la scène qui vient de passer. Il faut que je sois tout le temps en train de penser à la phrase que je suis en train dire. Ça semble simple, mais c’est vraiment difficile de garder sa concentration tout au long d’un spectacle solo.”

Né à Montréal dans une famille sépharade, Ariel Ifergan a débuté sa carrière artistique en 1999.

Il a joué dans une quinzaine de Productions théâtrales montréalaises, dont Pièce d’Identité, texte et mise en scène de Christian Fortin; Dossier Prométhée, mise en scène par Pascal Contamine; Montréal la Blanche, mise en scène par Philippe Ducros…

De 2007 à 2011, Ariel Ifergan a présenté Z comme Zadig, une adaptation de Zadig de Voltaire. Pièce théâtrale qu’il a coécrite avec la metteure en scène Anne Millaire et dans laquelle il joue tous les personnages.

Ariel Ifergan fait aussi partie de la distribution de la pièce Devinez-qui, les dix petits Nègres, mise en scène par Michèle Deslauriers, présentée en Tournée partout au Québec depuis 2011.

Suite à la page 16

Suite de la page 15

En 2013, Ariel Ifergan a signé la mise en scène de la pièce L’Augmentation de Georges Perec, qui fut présentée au Centre Segal des Arts de la Scène de Montréal.

Il a joué aussi dans plusieurs Télé­séries québécoises très popu­laires: Délirium,  Watatatow, Tout sur moi, Bienvenue aux dames, Trauma, Jeunes loups et dans la quotidienne Virginie, dans laquelle il a incarné, de 2006 à 2010, le personnage d’un concierge d’École palestinien, Mohamed.

Le Théâtre jeune public occupe aussi une place importante dans sa carrière.

Au cinéma, on pourra bientôt le voir dans le long métrage Obamas: une Histoire d’amour, de visages et de folie de Moussa Djigo, dont la sortie est prévue en 2014.

Les élèves de plusieurs Écoles secondaires de Montréal, dont des Institutions scolaires juives, assisteront en matinée à la présentation de la pièce Le Dernier Jour d’un Condamné au Théâtre Denise- Pelletier.

La Pièce Le Dernier Jour d’un Condamné sera présentée du 26 mars au 12 avril à la Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier -4353 Rue Sainte-Catherine Est. Billeterie: 514-253-8974 ou via le Réseau admission: 514-790-1245. Site Web: www.admission.com

 

In an interview, actor Ariel Ifergan talks about the one-man play Le Dernier Jour d’un Condamné (The Last Day of a Condemned Man). Based on a Victor Hugo story, it runs at Théâtre Denise-Pelletier March 26 to April 12.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.