Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Monday, September 1, 2014

Member Login:

Le Bilan communautaire de Marc Kakon

Tags:
Comments
De gauche à droite: Sylvain Abitbol, nouveau Président de la C.S.U.Q., Ralph Benatar, président de l’Alliance Israélite Universelle-Canada, et Marc Kakon, Président sortant de la C.S.U.Q., lors de l’Assemblée Générale de cette Institution. [Photo: Roland Harari]

Le 17 juin dernier, lors de l’Assemblée Générale de la Communauté sépharade unifiée du Québec (C.S.U.Q.), Marc Kakon a cédé sa place de Président de la C.S.U.Q. à son successeur, Sylvain Abitbol.

  Marc Kakon a Présidé la C.S.U.Q. pendant cinq ans consécutifs. Un grand hommage lui a été rendu lors de l’Assemblée Générale de la C.S.U.Q.

Le Bilan communautaire de Marc Kakon après cinq années de Présidence est fort impressionnant:

-2009 et 2010 furent des années ardues marquées par un redressement draconien des Finances de la C.S.U.Q. Durant la Présidence de Marc Kakon, un Plan de redressement financier très pointilleux a été mis en oeuvre.

-Modernisation et agrandissement des locaux de la C.S.U.Q.

-La mise en place du Plan stratégique de la C.S.U.Q.: “Vision Ambition 2015’’. Sous la direction d’un spécialiste reconnu en Planification stratégique, David Amar, une large consultation a été menée auprès de divers intervenants: Organisations, Comités, leaders communautaires, Rabbins et membres de la Communauté sépharade de Montréal. Les recommandations formulées dans le cadre de ce Plan stratégique permettront à la C.S.U.Q. de poser les balises nécessaires pour concocter une vision répondant aux défis auxquels la Communauté sépharade fera face dans les années à venir.

-La reconduite des activités de financement: les Tournois de Golf, de Tennis, une Loterie annuelle…

-L’acquisition en 2005 de la Résidence Salomon, une  Résidence de 17 étages pour des personnes âgées.

-La création de la Maison de la Culture Sépharade. 

-L’organisation des Festivités commémoratives soulignant les 50 ans de la Communauté sépharade du Québec.

-Moderniser et conférer une plus grande envergure au Festival Séfarad de Montréal.

-Le Festival du Cinéma israélien de Montréal. Un événement culturel qui a connu un essor impressionnant.

-La création en 2010 du Cercle, un Club Privé pour les jeunes professionnels, Présidé par Salomon Oziel.

-Le Programme de Leadership pour des jeunes adultes. 

-La création en 2009 du Centre d’Études juives francophones contemporaines ALEPH, dirigé par la Dr Sonia Sarah Lipsyc.

-Le Renforcement du Département des Affaires Sociales de la C.S.U.Q. 

-La création du Comité Shaaré Hessed. Sous la Présidence de Nessim Amar, ce Comité, composé de représentants des Constituantes de la C.S.U.Q. et de bénévoles, a organisé des activités de collectes de fonds pour le Département des Affaires sociales de la C.S.U.Q. Le nouveau Président du Comité Shaaré Hessed est Yossi Suissa.

-Sous le Leadership de Marcel Elbaz, le Département des Services Communautaires de la C.S.U.Q. a connu un développement important. Depuis douze ans, ce Département organise chaque année une Mission de Solidarité en Israël au cours de laquelle les Bar Mitzvoth d’une cinquantaine d’adolescents issus de familles très démunies de Beersheva et d’autres villes de développement du Sud d’Israël sont célébrées. 

-Donner un nouveau look au Magazine de la C.S.U.Q., La Voix Sépharade, Présidé par Joseph Amzallag...

     La relève communautaire a toujours été l’une des grandes priorités de Marc Kakon. Il a conféré une place importante aux jeunes dans les comités exécutifs de la C.S.U.Q.

  “Sans nos jeunes, notre Communauté n’a pas de futur. Dès que j’ai accédé à la Présidence de la C.S.U.Q., j’ai demandé impérativement aux membres de l’Équipe de Direction et du Conseil d’Administration de la C.S.U.Q. de conférer une place de choix aux jeunes adultes dans nos instances décisionnelles. Ce n’est pas un secret de polichinelle! Si nos jeunes ne s’impliquent pas bénévolement dans notre Communauté, les perspectives d’avenir de celle-ci seront bien sombres. Nous ne pourrons rien accomplir sans nos jeunes. Nous avons eu des enfants pour qu’un jour ils puissent assurer la pérennité de notre Communauté. Il est vrai que les leaders plus âgés ont plus d’expérience. Mais ces derniers se doivent de transmettre aux jeunes leur expérience et leur savoir-faire communautaire éprouvés. Je voulais absolument que nos jeunes développent un sens de l’appartenance fort envers leur Communauté. Pour les motiver à s’impliquer à la C.S.U.Q., nous leur avons proposé des Projets mobilisateurs concrets. Durant mes cinq années de Présidence, j’ai impliqué des jeunes adultes très dynamiques dans tous les Départements de la C.S.U.Q. Leurs suggestions, commentaires et critiques ont été pour moi des points de référence très importants que nous avons toujours pris en considération pour améliorer la gestion de la C.S.U.Q. et établir les grandes lignes de la Planification stratégique de cette Institution”, nous a dit Marc Kakon en entrevue.

During his five years as president of the Communaute sepharade unifiee du Quebec, Marc Kakon accomplished several positive goals that strengthened the organization.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.