Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Tuesday, August 4, 2015

Member Login:

Maurice Amar président élu de Petah Tikvah

Tags: Canada
Comments

La nouvelle équipe dirigeante de la Congrégation Petah Tikvah de Ville Saint-Laurent veut renforcer la vocation sociale de cette institution cultuelle sépharade. À cet effet, un nouveau Comité, Gimilout Chassadim, vient d’être créé.

Maurice Amar, nouveau président élu de la Congrégation sépharade Petah Tikvah de Ville Saint-Laurent.

“Les besoins sociaux dans la Communauté sépharade de Ville Saint-Laurent sont énormes. La dernière crise économique a eu des conséquenses très néfastes sur de nombreuses familles de notre Communauté. Grâce à son Fonds de Tsédaka, la Congrégation Petah Tikvah a toujours prodigué une aide sociale à des familles sépharades démunies de Ville Saint-Laurent. Mais, jusqu’ici, elle le faisait d’une manière ponctuelle, par exemple en distribuant à la veille des principales fêtes juives des paniers d’aliments à des familles nécessiteuses. Désormais, nous voulons que cette aide sociale soit allouée tout au long de l’année. Par ailleurs, nous continuerons à collaborer étroitement avec d’autres institutions sépharades dans des actions à caractère social”, explique en entrevue le nouveau président élu de la Congrégation Petah Tikvah, Maurice Amar.

Avant d’être élu président de cette Synagogue sépharade, Maurice Amar a assumé pendant quatre ans -deux mandats consécutifs- la fonction de vice-président.

À la Congrégation Petah Tikvah, les contributions des membres du Kahal au Fonds de Tsédaka sont volontaires et non obligatoires, rappelle-t-il.

“Notre Kahal a toujours fait preuve d’une grande générosité. On ne peut obliger personne à donner de la Tsédaka. Cette Mitzvah très noble doit venir du fond du coeur.”

La Congrégation Petah Tikvah, qui compte 269 familles membres, confère une place importante aux jeunes dans ses instances décisionnelles et ses activités synagogales.

“Plusieurs jeunes professionnels sont membres de notre Conseil d’Administration. Pour la Congrégation Petah Tikvah, la jeunesse, garante de l’avenir de notre Communauté, a toujours été une grande priorité. Nous avons le grand privilège d’avoir un leader spirituel jeune et très dynamique, le Rabbin Haïm Nataf, qui fait un travail exceptionnel auprès de nos jeunes. Notre Hazzan, Michaël Abikzer, est aussi un jeune Cantor très talentueux excellant dans la liturgie sépharade.”

Les jeunes jouent un rôle de premier plan dans l’organisation et la direction des offices religieux. Il y a deux mynianim de jeunes: un mynian de jeunes adultes et un mynian d’adolescents qui célébreront bientôt leur Bar-Mitzvah.

“Nous voulons que Petah Tikvah ne soit pas uniquement une Congrégation religieuse mais aussi un Centre Communautaire offrant diverses activités récréatives et culturelles pour toutes les tranches d’âge.”

Maurice Amar reconnaît tout de même que les perspectives d’avenir de la jeunesse juive à Ville Saint-Laurent sont moins prometteuses qu’il y a vingt ou quinze ans. Le prix élevé des maisons incite les jeunes couples juifs ayant grandi à Ville Saint-Laurent à s’établir à Côte Saint-Luc ou à Dollar-Des-Ormeaux, où ils peuvent acquérir une résidence à moindre côut.

“Nous sommes tous très conscients de ce problème. Nous faisons tout notre possible pour offrir à nos jeunes un cadre communautaire et synagogal attrayant et convivial”, dit-il.

À la Congrégation Petah Tikvah, le Comité “Jeunesse”, présidé par Michaël Benarroch, a une grande latitude d’action. Il organise durant l’année ses propres activités.

La Congrégation Petah Tikvah abrite aussi un Kollel où étudient à temps plein une dizaine de jeunes adultes. Cette institution d’étude est dirigée par le Rabbin Abraham Benshimon.

“L’étude de la Torah et la transmission des valeurs cardinales du Judaïsme, c’est pour nous quelque chose de fondamental. La Congrégation Petah Tikvah est très fière de perpétuer, via l’enseignement prodigué par son Kollel, la tradition d’étude de la Torah.”

Maurice Amar est très préoccupé par l’avenir de la Culture sépharade.

“Assurer la pérennité du Séphardisme, c’est une grande gageure. J’ai peur que la Culture sépharade s’étiole. Aujourd’hui, cette Culture se dilue. On confond souvent traditions sépharades avec folklore sépharade. C’est regrettable car nous, Sépharades, sommes les héritiers d’une Culture millénaire magnifique et très riche. C’est pour cela qu’il est impératif que les Communautés sépharades soient très unies. Seule cette unité pourra nous donner la force nécessaire pour préserver et continuer à transmettre notre Culture, aujourd’hui menacée par un monde de plus en plus mondialisé.”

Comme preuve de son profond attachement aux traditions liturgiques sépharades, la Congrégation Petah Tikvah vient d’organiser un Soirée de Bakashot -prières et chants sépharades-, à laquelle ont participé des brillants Hazzanim sépharades montréalais, membres de l’Association des Hazzanim et des Paytanim sépharades du Canada, fondée et présidée par le Cantor Daniel Lasry. Le Paytan de renommée internationale, Lior Elmaleh, a été l’invité de marque du Grand Gala annuel du Kollel de la Congrégation Petah Tikvah.

“Petah Tikvah s’enorgueillit de compter dans son Kahal plusieurs jeunes Hazzanim très doués qui perpétuent les merveilleuses traditions liturgiques sépharades. Les écouter chanter ces mélopées envôutantes, c’est un grand moment de bonheur”, confie Maurice Amar.

In an interview, Maurice Amar, the new president-elect of Congrégation Petah Tikvah de Ville Saint-Laurent, talks about the synagogue’s goals and activities.

© 2015 - CJNEWS.COM, all rights reserved.