Headlines:

The Canadian Jeiwsh News

Saturday, July 26, 2014

Member Login:

Le Dr Éric Cohen Lauréat du Prix Marcel-Piché

Tags: Health
Comments
Le Dr Éric Cohen

Le Dr Éric Cohen, Directeur de l’Unité de Recherche en rétrovirologie humaine et Directeur de l’Axe en immunité et infections virales à l’Institut de Recherches cli­niques de Mont­réal (I.R.C.M.), est le lauréat de l’Édition 2012 d’une des plus prestigieuses distinctions décernées dans le do­maine de la Recherche scientifique au Québec et au Canada, le Prix Marcel-Piché.

Le Prix Marcel-Piché est remis à un chercheur de l’I.R.C.M. en reconnaissance de la qualité de ses Travaux de Recherche et de sa contribution à l’essor et au rayonnement de ce réputé Institut de Recherches scientifiques et médicales québécois.

Docteur en Biologie moléculaire de l’Université de Montréal, le Dr Éric Cohen a effectué ses études postdoctorales au très réputé Dana-Farber Cancer Institute, affilié à l’Université Harvard. Avant son arrivée à l’I.R.C.M. en 2004, le Dr Éric Cohen dirigeait un Laboratoire en biologie moléculaire du VIH au Département de Microbiologie et Immunologie de l’Université de Montréal, où il est toujours Professeur titulaire. Il est aussi Professeur adjoint au Département de Médecine -Division de la Médecine expérimentale- de l’Université McGill. Le Dr Éric Cohen est le titulaire de la Chaire de Recherche du Canada en Rétrovirologie humaine.

Le Dr Éric Cohen a reçu le Prix Marcel-Piché 2012 au cour du Dîner annuel de l’I.R.C.M.

“En remettant ce Prix au Dr Éric Cohen, l’I.R.C.M. veut reconnaître sa contribution significative dans le domaine de la Re­cherche sur le VIH/SIDA et souligner son engagement marqué au rayonnement de l’Institut”, a déclaré le Président et Directeur scientifique de l’I.R.C.M., le Dr Tarik Möröy.

Au cours de cette Soirée, qui a réuni près de 400 personnes des milieux d’affaires, universitaire et phi­lan­thro­pique, la Fondation de l’I.R.C.M. a remis 1400494$ à l’I.R.C.M. pour appuyer cet Institut dans ses Projets scientifiques, ses activités de formation et le recrutement de nouveaux chercheurs.

En 2007, Le Dr Éric Cohen et son Équipe ont publié dans une  édition de PLOS Pathogens -une prestigieuse revue scientifique américaine sur Internet, éditée par la Public Library of Science- les résultats d’une découverte importante qui pourrait mener à la création d’une nouvelle classe de médicaments destinés à combattre le VIH. Ils ont identifié un nouveau complexe protéique cellulaire ciblé par la protéine Vpr du VIH-1 pour induire l’arrêt de la division des cellules infectées par le virus du VIH. La fonction de ce complexe protéique, appelé DDB1-CUL4-VprBP, est de participer à une réaction biochimique essentielle au fonctionnement et à la survie des cellules humaines désignée sous l’appellation d “ubiquitination”.

En l’espace de deux décades, les Recherches scientifiques, médicales et pharmacologiques visant à enrayer le fléau du SIDA ont fait des avancées gigantesques.

Il existe actuellement des médicaments contre trois cibles différentes: pour bloquer l’entrée du virus du VIH dans l’organisme, pour bloquer une étape très précoce du cycle d’infection, appelée “la transcription inverse”, et pour bloquer un stade très tardif où le virus a besoin de subir une étape de maturation pour être infectieux. On est en train de développer une quatrième génération de médicaments qui permettront de bloquer la capacité du virus VIH à s’intégrer dans les gènes, a expliqué le Dr Éric Cohen au cours d’une entrevue qu’il a accordée en 2007 au Canadian Jewish News -publiée dans l’édition du Canadian Jewish News du 13 décembre 2007.

“Le VIH fait partie d’une classe de virus qui a la propriété de s’intégrer dans nos gènes. Quand le virus VIH infecte une cellule, il s’intègre dans les gènes d’une personne et fait partie de son patrimoine génétique. Une fois que le virus s’est intégré dans les gènes, c’est impossible de l’éliminer. Ce qu’il faut éliminer, c’est la cellule entière. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui le SIDA est considéré comme une maladie qui doit être traitée comme une maladie chro­nique, comme le cancer. On traite les personnes atteintes du virus VIH pour retarder les effets de sa progression”, précisa dans cette entrevue le Dr Éric Cohen.

Créé en 1967, l’I.R.C.M. (www.ircm.qc.ca) regroupe aujourd’hui 37 Unités de Recherche spécialisées dans des domaines aussi variés que l’immunité et les infections virales, les maladies cardiovasculaires et métaboliques (diabète), le cancer, la neurobiologie, la biologie intégrative des systèmes, la chimie médicinale et la Recherche clinique. L’I.R.C.M. compte aussi trois Cliniques spécialisées, huit Plateaux technologiques et trois Plateformes de Recherche dotées d’équipement à la fine pointe de la technologie. Plus de 425 personnes y travaillent. L’I.R.C.M. est une Institution autonome affiliée à l’Université de Mont­réal et sa Clinique est associée au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (C.H.U.M.). L’I.R.C.M. est aussi associé à l’Université McGill.

 

Dr. Eric Cohen of the University of Montreal’s department of medicine, division of experimental medicine, recently received the Institut de Recherches cliniques de Mont­réal’s Prix Marcel-Piché in recognition of his AIDS research work.

© 2014 - CJNEWS.COM, all rights reserved.