Home Other Communities En Français Esther Krauze, Présidente de l’École Maïmonide

Esther Krauze, Présidente de l’École Maïmonide

963
0
SHARE
Esther Krauze

Esther Krauze est la nouvelle présidente de l’École Maïmonide. Elle a succédé à Salomon Oziel.

Elle nous a accordé une entrevue.

Présentez-vous à nos lecteurs.

Je suis née, à Montréal, au sein d’une famille juive “mixte”. Mon regretté père était Ashkénaze, de souche polonaise, et ma mère est Sépharade marocaine, native de Tanger. Je suis avocate de formation, diplômée de la Faculté de droit de l’Université de Montréal. J’exerce en droit immobilier et en droit des affaires. J’ai été élève de l’École Maïmonide de la pré-maternelle à la cinquième secondaire. J’ai Maïmonide dans le sang. Cette école merveilleuse fait partie de mon ADN. Mes trois enfants sont scolarisés à Maïmonide. Je suis activement impliquée à l’École Maïmonide depuis environ douze ans. J’ai siégé au conseil d’administration en tant que présidente du CPE Maïmonide Ville Saint-Laurent et été membre du conseil de direction et de plusieurs comités: exécutif, de gestion financière, des parents, des ressources humaines et d’accréditation. Ces dernières années, j’ai assumé la fonction de vice-présidente de l’école.

Quel est le plus grand défi auquel l’École Maïmonide fait face aujourd’hui?

L’un de ses plus grands défis est indéniablement de rehausser son image auprès de notre communauté. Regrettablement, c’est un défi récurrent. Beaucoup de parents de notre communauté continuent à avoir une perception de notre école qui ne correspond pas du tout à la réalité. Cette perception erronée pénalise injustement l’École Maïmonide. Bon nombre de parents ont choisi de scolariser leurs enfants dans d’autres institutions scolaires car ils sont convaincus que le gazon est plus vert chez le voisin. C’est un leurre! Ils perçoivent aussi Maïmonide comme une école foncièrement communautaire, malheureusement dans le sens péjoratif du terme. Il est vrai que Maïmonide est une école qui n’a jamais refusé d’accueillir un enfant parce que ses parents n’avaient pas les moyens matériels pour défrayer intégralement ses frais de scolarité. Nous allouons une aide financière à une grande majorité de nos élèves. Mais Maïmonide est aussi une école qui a toujours tablé sur l’excellence pédagogique et qui a à son actif un palmarès des plus honorables au chapitre des réussites académiques.

Donc, Maïmonide est plus qu’une école communautaire.

Absolument. Maïmonide est aussi une école d’excellence. Pour preuve: les anciens diplômés de l’école ont réussi dans de nombreux domaines professionnels: médecine, sciences, ingénierie, biotechnologies, informatique, droit, affaires, comptabilité, enseignement…

L’École Maïmonide a-t-elle maintenu des liens avec ses anciens diplômés?

Mon rêve est que tous les parents sépharades scolarisent leurs enfants à l’École Maïmonide, comme c’était l’instinct de tous nos parents. L’une de nos grandes priorités est le recrutement de nouveaux élèves et la rétention de nos élèves actuels. Les anciens diplômés de l’école sont ses meilleurs ambassadeurs. C’est pourquoi j’ai demandé à Kim Garzon, une communautaire remarquable, dont le fils fréquente l’école, de présider et de relancer l’Association des anciens élèves de l’École Maïmonide. Il est impératif pour nous de renforcer les liens avec les anciens diplômés pour redynamiser leur esprit de fierté et d’appartenance à l’école de leur enfance et de leur adolescence. Le premier évènement organisé récemment par l’Association des anciens élèves de l’École Maïmonide a connu un grand succès: un tournoi de basket-ball, qui a réuni des diplômés de promotions de 2002 à 2018. Un tournoi de hockey est également prévu les 14, 15 et 18 mars prochains, lequel réunira des diplômés des promotions de 1994 à 2018. D’autres activités sont planifiées pour les mois à venir.

Quels sont les principaux atouts pédagogiques de l’École Maïmonide?

L’un de ses grands atouts est certainement la qualité de l’enseignement du français. Notre école excelle dans cette discipline. Nos élèves sont parfaitement bilingues. Ils sont très bien outillés sur le plan linguistique pour réussir leur intégration au marché du travail québécois. Nos programmes de mathématiques et de sciences sont aussi d’un excellent niveau. Avec l’évolution des méthodes d’apprentissage, nous avons modifié nos stratégies pédagogiques en intégrant des outils technologiques: plates-formes pédagogiques, tableaux interactifs, ordinateurs portables, applications et logiciels pédagogiques. Notre école se distingue aussi notoirement dans le domaine des études juives. Notre programme d’études juives valorise grandement l’identité juive ainsi que l’héritage liturgique, cultuel et culturel sépharade, principal vecteur de transmission du Séphardisme. Nos élèves perpétuent fièrement le riche héritage spirituel et culturel sépharade.

Décrivez-nous le cadre scolaire dans lequel évoluent vos élèves.

Maïmonide n’est pas seulement une école sépharade d’excellence, c’est aussi une famille très unie. Nos élèves s’épanouissent dans un cadre scolaire chaleureux et convivial où ils développent entre eux des relations fraternelles qui perdureront toute la vie. Ce lien familial est précieux. C’est l’une des grandes forces de l’École Maïmonide.

Quels sont les autres grands défis de l’École Maïmonide?

Un autre grand défi est l’amélioration de la situation financière de l’école. Maïmonide évolue dans le créneau très concurrentiel des écoles juives. Pour convaincre les parents de notre communauté de faire le choix de l’École Maïmonide, nous devons leur démontrer que nous misons sur l’excellence pédagogique et sommes toujours à l’écoute de leurs attentes et besoins. C’est un défi permanent. Je tiens à rendre hommage à mon prédécesseur, Salomon Oziel, un leader communautaire admirable qui a accompli un travail colossal durant son mandat de président.

Comment envisagez-vous l’avenir de l’École Maïmonide?

Notre école peut compter sur une équipe de directeurs, d’enseignants et de professionnels des plus motivés qui s’investissent pleinement dans les tâches quotidiennes qu’ils accomplissent avec un grand dévouement. Les parents de nos élèves jouent aussi un rôle fondamental dans le fonctionnement de l’école. Ils s’impliquent à nos côtés avec conviction et enthousiasme. J’ai bon espoir en l’avenir de l’École Maïmonide car, grâce à des enseignants, à des directeurs et à des parents très engagés, nous continuerons à atteindre des sommets en matière d’excellence académique.