Home Other Communities En Français Frédéric Dayan, président de la Campagne sépharade de l’AJU

Frédéric Dayan, président de la Campagne sépharade de l’AJU

1639
0
SHARE
Frédéric Dayan

Raoul Dayan, décédé en 1990, fut indéniablement l’un des leaders communautaires sépharades les plus respectés et les plus engagés bénévolement dans la communauté juive de Montréal.

En 1987, sous sa présidence, la Campagne sépharade de l’Appel Juif Unifié (AJU) de la FÉDÉRATION CJA a atteint un montant record: 1 million de dollars.

Trente ans plus tard, son fils, Frédéric Dayan, reprend le flambeau.

“Je ne m’attendais pas à ce qu’on me demande de présider cette année la Campagne sépharade. Mais quand Ariel Sabbah, le président sortant de cette remarquable œuvre communautaire, m’a rappelé que le Prix Raoul Dayan, institué à la mémoire de mon regretté père, est décerné chaque année au nouveau président de cette campagne, je me suis senti fortement honoré, mais aussi interpellé. C’est ce qui m’a convaincu d’accepter la présidence de celle-ci. Je me suis dit que seul le fil de la continuité, passé, présent et futur, pourra assurer à Montréal la pérennité d’une communauté juive dynamique et prospère. Par ailleurs, je constate avec grand plaisir que les enfants de plusieurs leaders communautaires sépharades sont aussi activement impliqués dans la Campagne sépharade et dans les différents paliers de la FÉDÉRATION CJA. C’est certainement un signe très encourageant pour l’avenir de notre communauté”, nous a dit Frédéric Dayan en entrevue.

La Campagne sépharade s’inscrit dans la Campagne générale de l’AJU qui a pour thème cette année: “100 ans grâce à vous. 100 ans ça compte”.

Le grand défi: convaincre les donateurs sépharades d’augmenter le montant de leur contribution, souligne Frédéric Dayan.

L’année dernière, la Campagne sépharade a recueilli 3,2 millions de dollars sur les quelque 40 millions amassés par la Campagne générale de l’AJU.

“Les Sépharades constituent aujourd’hui 25 % de la population juive montréalaise. Notre objectif est de parvenir, progressivement, à une participation financière de ces derniers à l’AJU proportionnelle à leur évolution démographique”, explique Frédéric Dayan.

Il faut rappeler, ajoute-t-il, que les Sépharades bénéficient aussi des nombreux services et programmes —sociaux, éducatifs, culturels…— offerts par les différentes agences de la FÉDÉRATION CJA.

D’après Frédéric Dayan, la perspective la plus prometteuse est le fait que de plus en plus de Sépharades sont réceptifs à la mission admirable remplie chaque année par l’AJU.

“Nous savons que le don des Sépharades est très diversifié. Mais, désormais, l’AJU fait aussi partie de leurs priorités philanthropiques. Le défi, ce n’est plus d’encourager les Sépharades à contribuer généreusement à l’AJU, mais d’arriver à les convaincre d’accroître chaque année le montant de leur don.”

La communauté sépharade de Montréal a connu au cours des trois dernières décennies une “mutation sociologique majeure” dont on n’a pas encore pris toute la mesure, estime Frédéric Dayan.

“À Montréal, la réalité sépharade est complètement différente de ce qu’elle était il y a trente ans. La communauté sépharade compte désormais dans ses rangs des hommes et des femmes d’affaires à succès et des professionnels œuvrant dans des domaines très variés —avocats, médecins, ingénieurs, financiers…—qui contribuent généreusement à la Campagne de l’AJU et sont impliqués dans diverses institutions communautaires juives de Montréal. Les Sépharades sont parfaitement bien intégrés dans les sociétés montréalaise et québécoise. Ils représentent un modèle d’intégration réussie pour les autres communautés immigrantes. Les élus politiques québécois et canadiens nous le disent souvent.”

Tout en préservant leurs particularismes culturels et linguistiques, les Sépharades se sont aussi remarquablement bien intégrés dans la grande communauté juive de Montréal, constate Frédéric Dayan.

Un signe patent de cette intégration réussie au niveau communautaire: une majorité d’enfants sépharades sont scolarisés dans les écoles juives non sépharades.

“Cette réalité au niveau éducatif contribue à rapprocher les communautés sépharade et ashkénaze. C’est un grand atout pour bâtir une communauté juive forte et unie”, dit Frédéric Dayan.

Les Sépharades sont impliqués à tous les niveaux de la FÉDÉRATION CJA. Plusieurs jeunes leaders sépharades, hommes et femmes, font partie du leadership de la Campagne générale de l’AJU. Les femmes sépharades sont aussi très engagées dans la Campagne de la philanthropie des femmes de l’AJU.

Un contingent important de Sépharades faisait partie des quelque 1 000 membres de la communauté juive de Montréal qui ont participé à la méga Mission en Israël organisée en mai par la FÉDÉRATION CJA.

“Ce voyage mémorable nous a permis de renforcer nos liens fraternels avec le peuple d’Israël. Je me réjouis qu’un grand nombre de membres de la communauté sépharade aient pu vivre aussi cette expérience humaine et communautaire exceptionnelle qui nous a tous profondément marqués. Israël a réservé un accueil et un Kavod extraordinaires aux membres de la délégation montréalaise. Ce voyage merveilleux nous a montré à quel point la communauté juive de Montréal est viscéralement attachée à Israël.”

Un autre grand défi de la Campagne sépharade de 2017: sur les 25 000 Sépharades de Montréal, 6 000 sont inscrits dans les listes de la Campagne sépharade, mais seuls 3 000 contribuent à l’AJU.

“Il faut absolument solliciter de nouveaux donateurs sépharades et convaincre les 3 000 Sépharades qui ne contribuent plus à la Campagne sépharade de faire un don cette année”, souligne avec entrain Frédéric Dayan.

La Campagne sépharade est devenue au fil des années un vivier où sont formés de futurs leaders communautaires.

“La relève communautaire est une grande priorité pour nous. La majorité des jeunes leaders impliqués dans la Campagne sépharade sont des anciens membres du Centre Hillel. Nous récoltons aujourd’hui le fruit de ce que nos prédécesseurs ont semé il y a trente ou vingt ans”, dit Frédéric Dayan.

En conclusion, Frédéric Dayan tient à adresser ce message aux membres de la communauté sépharade:

“Grâce aux fonds recueillis chaque année par l’AJU, la FÉDÉRATION CJA offre une large panoplie de services aux membres de notre communauté et prodigue de l’aide à de nombreuses familles démunies. Je pense que la communauté juive de Montréal est l’une des plus belles et des plus vibrantes communautés juives du monde. Il est important de continuer à maintenir son dynamisme et son essor. Pour atteindre cet ambitieux objectif, nous devons appuyer cette cause admirable qu’est l’AJU. Assurons tous ensemble un avenir communautaire prometteur à nos enfants et à nos petits-enfants.”

SHARE