Home Other Communities En Français L’Académie Yéchiva Yavné, une performance académique exceptionnelle

L’Académie Yéchiva Yavné, une performance académique exceptionnelle

1075
0
SHARE
Saadia Elhadad (à droite), président de l’Académie Yéchiva Yavné, en compagnie de Israel Meir Lau, ancien Grand Rabbin ashkénaze d’Israël et président du Mémorial de Yad Vashem de Jérusalem, lors de la visite de ce dernier à Yavné. ELIAS LEVY PHOTO

L’Académie Yéchiva Yavné vient de réaliser une prouesse académique: obtenir le meilleur classement des écoles juives dans le palmarès 2015-2016 établi par l’Institut Fraser, qui analyse les performances de 455 écoles secondaires publiques et privées à travers le Québec.

Yavné s’est hissée au 18e rang.

Classement des autres écoles juives: Bialik, 29e; Herzliah —section anglophone— , 64e; Hebrew Academy, 80e; Herzliah —section francophone—, 98e; Beth Rivkah, 129e.

“À l’Académie Yéchiva Yavné, nous croyons fortement aux miracles. Le classement exceptionnel de notre école au dernier palmarès de l’Institut Fraser nous comble de joie et de fierté. Ce résultat académique extraordinaire est le fruit d’un travail d’équipe remarquable accompli par des professeurs dévoués et très compétents, des élèves des plus motivés et des parents qui ne cessent de les encourager pour qu’ils réussissent scolairement. Nous cueillons aujourd’hui le fruit de nombreuses années de labeur éducatif”, nous a dit en entrevue, sur un ton enthousiaste, Saadia Elhadad, fondateur et président de l’Académie Yéchiva Yavné.

Cette institution scolaire sépharade orthodoxe compte 550 élèves, de la maternelle à la cinquième secondaire.

Ces excellents résultats sont la preuve que l’Académie Yéchiva Yavné a gagné le grand pari qu’elle s’était lancé lors de sa création, il y a 25 ans: convaincre les parents qu’on peut exceller sur le plan académique tout en étudiant la Torah avec passion, souligne Saadia Elhadad.

“Quand nous avons fondé Yavné, il y a déjà un quart de siècle, un bon nombre de parents sépharades nous avaient dit alors, sans ambages, qu’ils étaient très réticents à scolariser leurs enfants dans notre école parce qu’ils considéraient qu’elle était “très orthodoxe”. Pour eux, l’étude approfondie de notre sainte Torah était incompatible avec un enseignement académique profane rigoureux. Nous leur avons prouvé le contraire, à savoir qu’un enfant peut exceller simultanément en études toraniques et en études non religieuses. Yavné incarne avec force cette réussite en Kodesh —études religieuses— et en Khol —études non religieuses— .”

Depuis sa création, l’Académie Yéchiva Yavné est confrontée à d’énormes défis, particulièrement au niveau financier.

LIRE AUSSI: DES ÉLÈVES DE YAVNÉ VISITENT AUSCHWITZ-BIRKENAU

Yavné est une vraie école communautaire. 80% de nos élèves reçoivent une aide financière de l’école parce que leurs parents ne sont pas en mesure de défrayer intégralement le coût annuel de leur scolarisation, environ 6000$. La structure organisationnelle de l’école requiert des ressources doubles, puisque, depuis le niveau maternelle, garcons et filles étudient dans des classes séparées. Par ailleurs, Yavné n’est pas éligible au programme d’aide financière CAPS de la FÉDÉRATION CJA parce que nos frais de scolarité se situent en dessous de 7000$. Chaque année, Yavné enregistre un déficit d’opération de l’ordre de 500 000$. Pour pallier ce déséquilibre budgétaire, nous organisons tout au long de l’année des événements de levée de fonds”, précise Saadia Elhadad.

L’excellence académique de Yavné puise son essence dans la philosophie de la Shlémout, terme signifiant en hébreu “perfection”, souligne-t-il.

“À travers la Shlémout, nous nous escrimons à atteindre un équilibre entre l’enseignement des matières religieuses et l’enseignement des matières éducatives laïques. Le but ultime est de former des élèves équilibrés possédant un bagage académique complet.”

Tous les diplômés de Yavné sont acceptés au cégep dans leur premier choix de filière, ajoute Saadia Elhadad.

Yavné encourage ses finissants à aller étudier en Israël une année, les garçons dans une yéchiva, les filles dans un séminaire orthodoxe.

“À leur retour d’Israël, la grande majorité de ces diplômés entrent au cégep et poursuivent ensuite des études universitaires”, dit Saadia Elhadad.

Enhardie pas les résultats des plus prometteurs obtenus dans le classement de l’Institut Fraser, l’Académie Yéchiva Yavné est résolue à continuer à tabler sur l’excellence éducative.

Yavné est un établissement scolaire qui répond aux besoins de la communauté sépharade, orthodoxe, francophone de Montréal. Elle offre une éducation de qualité qui respecte les normes et les exigences du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec tout en mettant l’emphase sur l’enseignement de la philosophie juive sépharade, ce qui lui confère une place unique au sein de la mosaïque des écoles juives. Nous comptons poursuivre avec modestie, mais efficacité, la noble mission éducative que notre école s’est fixée à sa création, en 1984. Cette ambitieuse mission associe réussite scolaire et amour de la Torah. Une formule éducative gagnante à tous les niveaux. Nous venons encore une fois de le démontrer par notre brillant classement au palmarès des écoles secondaires du Québec”, conclut Saadia Elhadad.