Home En Français Des élèves de l’Académie Yéchiva Yavné visitent le camp de Birkenau

Des élèves de l’Académie Yéchiva Yavné visitent le camp de Birkenau

1136
0
SHARE
Un élève de Yavné marchant sur la voie ferrée menant au camp d’extermination de Birkenau. (Académie Yavné Photo)

Visiter le camp d’extermination nazi de Birkenau, connu aussi sous l’appellation d’Auschwitz II, lieu sinistre où plusieurs millions de Juifs ont été sauvagement exterminés pendant la Seconde Guerre mondiale, est “une expérience mémorielle et existentielle bouleversante qui ne peut laisser aucun être humain indifférent”, nous a confié Avi Titane, étudiant en quatrième secondaire à l’Académie Yéchiva Yavné, sise à Côte Saint-Luc.

L’Académie Yéchiva Yavné est une institution scolaire où garcons et filles étudient dans des classes séparées. C’est pourquoi les voyages organisés par cette école ne sont jamais mixtes.

Le Rabbin israélien Emmanuel Gay, guide des élèves de Yavné lors de leur visite du camp de Birkenau, en Pologne. (Académie Yavné photo)

Vingt-cinq garçons des quatrième et cinquième secondaire de cette institution scolaire sépharade orthodoxe ont participé récemment à un voyage éducatif, d’une durée de dix jours, en Pologne, en Ukraine et en Israël.

En Pologne, ils ont visité le camp de Birkenau ainsi que la célèbre Yéchiva de Lublin, fondée en 1930 par le Rabbin Meir Shapiro, et participé à la Hiloula dédiée à une figure marquante du hassidisme, le Rabbin Élimélekh de Lijinsk.

En Ukraine, ils se sont recueillis sur les sépultures de trois illustres maîtres du hassidisme, le Baal Chem Tov, Rabbi Nahman de Breslev et Rabbi Nathan.

Les élèves filles de Yavné au Kotel de Jérusalem. (Académie Yavné photo)

En Israël, ils ont visité les principaux lieux historiques et touristiques, se sont recueillis sur les tombes de grands Tsadikims et ont célébré le Shabbat à Safed, la “ville bleue des cabbalistes”.

LIRE AUSSI: DES ÉLÈVES DE YAVNÉ VISITENT AUSCHWITZ-BIRKENAU

En Pologne, les élèves de Yavné ont bénéficié de la présence d’un guide israélien, spécialisé dans les visites éducatives consacrées à l’histoire de la Shoah, le Rabbin Emmanuel Gay. Ce dernier a émaillé ses narrations historiques de réflexions toraniques. Cette symbiose entre explications historiques et méditations puisées dans les textes sacrés du judaïsme a été fortement appréciée par les participants à ce voyage.

“Ce qui nous a beaucoup frappés lors de notre visite de Birkenau, c’est que l’odeur de brûlé perdure encore dans ce camp d’extermination plus de 70 ans après la perpétration de la Shoah. C’est bouleversant! Après avoir visité ce lieu de mort, on ne peut être que convaincu davantage de la nécessité de poursuivre notre devoir de mémoire en souvenir des millions de Juifs lâchement assassinés sur les terres de Pologne. Quelques jours plus tard, notre arrivée en Israël nous a rappelé avec force la vigueur de l’esprit de résilience du peuple juif, qui a su renaître des cendres de cette effroyable tragédie”, nous a dit Shlomo Nezri, étudiant en cinquième secondaire.

Pour le Rabbin Malkiel Abdelhak, directeur des études juives au secondaire à Yavné, qui a accompagné le groupe, ce voyage éducatif en Pologne, en Ukraine et en Israël a permis aux élèves de Yavné de découvrir concrètement quelque chose de fondamental que les livres d’histoire ne rapporteront jamais: la profondeur de cette barbarie indicible perpétrée par des hommes que fut la Shoah.

“Ce voyage a été indéniablement un puissant antidote contre l’amnésie de l’Histoire dont les humains sont souvent affligés. Nous ne devons jamais oublier ce qui est arrivé au peuple juif sur les terres polonaises et dans d’autres contrées d’Europe. Ces crimes inexprimables, qui ont décimé une partie importante du judaïsme européen, continuent à nous hanter.”

Les élèves filles de Yavné pendant un moment de détente lors de leur voyage en Israël. (Académie Yavné photo)

De leur côté, en mars, dix-neuf filles, des quatrième et cinquième secondaire de Yavné, ont effectué un voyage éducatif, d’une dizaine de jours, en Israël.

Elles ont sillonné les principales villes et régions du pays, pèleriné dans les lieux saints majeurs et visité plusieurs musées, dont le Mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, dédié à la mémoire des six millions de Juifs assassinés par les nazis, le Musée de la diaspora juive (Beit Hatfutsot) de Tel-Aviv, le Musée des enfants de Holon, qui offre aux visiteurs un apercu émotionnel des mondes respectifs des aveugles et des sourds…

Pour Sarah Cohen, étudiante en quatrième secondaire, ce périple en Israël a été “une expérience extraordinaire, des plus enrichissantes et fort divertissante. L’occasion de découvrir des facettes méconnues de ce pays fascinant”.

Maya Dayan, étudiante en quatrième secondaire, a été subjuguée par la beauté des paysages et les trésors spirituels d’Israël.

“Chose certaine, ce voyage nous a beaucoup rapprochées d’Israël et de son peuple. Nous sommes toutes revenues plus sionistes. J’espère ardemment pouvoir retourner prochainement dans ce magnifique pays.”

Lucienne Azoulay, directrice générale de l’Académie Yéchiva Yavné, qui a accompagné le groupe, qualifie ce voyage d’”inoubliable”.

“Nous avons pu créer des liens et apprendre à nous connaître dans un contexte autre que celui de l’école. J’ai découvert des jeunes filles extraordinaires, sympathiques, courageuses, remplies de spiritualisme, mais aussi de spiritualité. C’est avec des larmes et une vive émotion que nous nous sommes recueillies sur les tombes de tous les grands Tsadikims et Tsadekets qui reposent sur la Terre bénie d’Israël.”

Mme Azoulay gardera un souvenir indélébile des moments forts de ce voyage: la prière de Min’ha au sommet de Massada, le Shabbat à Safed, une cité envoûtante pétrie de spiritualité, la visite du Mémorial de la Shoah de Yad Vashem, la randonnée sur des chameaux…

Elle tient à remercier l’initiateur de ce voyage en Israël, Saadia Elhadad, fondateur et président d’honneur de l’Académie Yéchiva Yavné.

“Saadia Elhadad est un visionnaire qui sait qu’à part le tourisme, c’est surtout la dimension spirituelle qui restera ancrée dans le cœur des dix-neuf filles qui ont pris part à cette merveilleuse aventure.”

Les voyages en Pologne, en Ukraine et en Israël des élèves, garcons et filles, de Yavné ont été parrainés par le programme éducatif YID, lancé par cette école sépharade francophone il y a cinq ans.