Home En Français Solomon Schechter table sur l’excellence académique

Solomon Schechter table sur l’excellence académique

2191
0
Jennifer Benoualid et Steven Erdelyi (Solomon Schechter photo)

L’Académie Solomon Schechter célèbre cette année son 50e anniversaire.

Tabler sur l’excellence a toujours été le credo de cette école primaire qui compte aujourd’hui quelque 500 élèves et offre des programmes éducatifs novateurs depuis la maternelle jusqu’à la 6e année.

“La clé du succès académique de l’École Solomon Schechter repose sur la quête constante d’un équilibre entre l’éducation traditionnelle et l’éducation moderne, basée désormais sur l’apprentissage des nouvelles technologies. Nous voulons que nos élèves excellent dans les principales disciplines académiques, qu’ils aient une très bonne connaissance du français, de l’anglais et de l’hébreu, parlé et écrit, et qu’ils acquièrent toutes les compétences nécessaires pour maîtriser les outils technologiques dont ils auront grandement besoin dans leur vie professionnelle future”, nous a dit Steven Erdelyi, directeur général de l’Académie Solomon Schechter.

Cet éducateur chevronné a succédé il y a 7 ans au Dr Shimshon Hamerman, qui a dirigé cet établissement scolaire pendant 20 ans.

Steven Erdelyi assumait depuis deux fonctions: directeur général et directeur.

Il sera secondé dorénavant par une éducatrice ayant une expérience éprouvée dans le domaine pédagogique, Jennifer Benoualid.

Elle est la nouvelle directrice de l’Académie Solomon Schechter.

Délesté de certaines tâches administratives quotidiennes, qui seront accomplies par Jennifer Benoualid, Steven Erdelyi aura désormais plus de temps à consacrer à la planification stratégique à long terme de l’école. Il a commencé à élaborer le plan stratégique pour les années 2020 à 2025.

Après avoir enseigné 7 ans au niveau primaire et 8 ans au niveau secondaire et occupé un poste de chargée de cours à l’Université McGill, Jennifer Benoualid a été pendant plusieurs années la directrice du primaire de l’École Maïmonide, au campus Parkhaven de Côte Saint-Luc.

LIRE AUSSI: L’ÉCOLE SOLOMON SCHECHTER CÉLÈBRE LA FRANCOPHONIE

Elle est ravie de faire désormais partie de la grande famille de l’Académie Solomon Schechter.

“Je ne connaissais pas du tout l’Académie Solomon Schechter. J’ai découvert dès mon arrivée une équipe de direction hors pair, à la fois très professionnelle et très dévouée au bien-être des élèves. Tout est centré sur l’enfant, son potentiel et son développement, aussi bien académique, émotionnel que social. Ça correspond parfaitement à ma philosophie de l’éducation. Je me suis sentie à l’aise, et chez moi, dès la première réunion administrative, avant même de rencontrer nos élèves”, nous a confié Jennifer Benoualid.

L’une de ses priorités comme directrice sera de rechercher et d’implanter les dernières techniques pédagogiques.

“L’instauration de ces nouvelles techniques est essentielle pour continuer à prodiguer à nos élèves une éducation de grande qualité et leur donner tous les outils académiques dont ils auront besoin pour réussir dans le futur leurs études supérieures et leur carrière professionnelle.”

L’enseignement du français est une autre grande priorité pour l’équipe de direction de l’Académie Solomon Schechter.

“Nous mettons un accent particulier sur l’apprentissage de la langue française. Nos élèves évoluent dans la société québécoise. Nous voulons absolument leur ouvrir, au niveau académique, les portes de l’école secondaire, mais aussi du cégep et de l’université. On veut vraiment leur offrir le choix du roi. Notre but ultime: que l’éducation que nous leur transmettons leur permette de devenir des citoyens responsables, engagés et productifs dans la société québécoise d’aujourd’hui.”

Pour Steven Erdelyi, un autre grand défi permanent de l’Académie Solomon Schechter: prodiguer une éducation spécifique à chaque élève, en fonction de ses besoins.

“Nous faisons une différenciation entre les besoins de chaque élève. Dans le passé, les écoliers suivaient tous le même programme académique. Aujourd’hui, nous prenons en considération les besoins spécifiques de chacun, notamment le rythme d’apprentissage, et adaptons notre programme en conséquence.”

L’Académie Solomon Schechter est-elle bien outillée pour fournir de l’aide aux élèves aux prises avec des difficultés d’apprentissage?

“Absolument. Nous avons une équipe de spécialistes très compétents — assistantes dans chaque classe, psychologues, travailleuse sociale… — pour aider et encadrer sur le plan académique les élèves ayant des troubles d’apprentissage. Nous aidons aussi les élèves qui ont besoin d’un enrichissement dans certaines matières. On parle souvent des élèves qui ont des difficultés d’apprentissage et on oublie ceux qui ont impérativement besoin de suivre un programme d’enrichissement en français, en mathématiques, en sciences…”, précise Steven Erdelyi.

Jennifer Benoualid abonde dans le même sens.

“Aujourd’hui, dans les cénacles de l’éducation, il y a deux mots à la mode: inclusion et intégration. Mais il ne faut pas que ces deux mots fondamentaux soient creux. Cette intégration et cette inclusion doivent être faites comme il le faut. Notre mission éducative ne servira absolument à rien si on laisse dans des classes des enfants aux prises avec des difficultés, négligés par les professeurs et livrés à eux-mêmes. À Solomon Schechter, on a passé la grande partie des deux premières semaines qui ont suivi la rentrée scolaire en réunion avec les professeurs pour examiner le profil de chacun de nos élèves et déceler les besoins particuliers de ceux-ci, pas seulement académiques, mais aussi émotifs et sociaux. Une approche entièrement centrée sur les besoins de nos élèves est ce que vit et respire notre école tous les jours. On essaye vraiment de développer le potentiel de chaque enfant dans son intégralité.”

L’un des principaux credos de la philosophie éducative de l’Académie Solomon Schechter est: apprendre aux élèves comment apprendre.

Un projet qui tient particulièrement à cœur à Jennifer Benoualid est l’instauration prochaine d’un nouveau programme pédagogique de transition vers le secondaire pour les élèves de la 6e année.

“Ce programme permettra à nos finissants de travailler sur tout ce qui a trait à une fonction exécutive. Comment lire, comment surligner, comment étudier avec des aide-mémoire, comment faire un résumé en anglais, comment effectuer une recherche sur Internet, quel site Web est fiable et lequel ne l’est pas, qu’est-ce que le plagiat…? C’est ma vision d’ancienne professeure du secondaire qui m’interpelle fortement. Il faut absolument donner à nos élèves du primaire ces outils qui leur seront indispensables au secondaire.”

Pour continuer à atteindre l’excellence académique, l’Académie Solomon Schechter encourage fortement les membres de son corps professoral à suivre régulièrement des programmes de développement professionnel et des séminaires pédagogiques afin qu’ils se mettent au diapason des nouveaux programmes en éducation expérimentés aux quatre coins du monde.

Cet été, Jennifer Benoualid a participé à un programme sur le leadership dans le domaine de l’éducation offert par la prestigieuse Université Harvard, à Boston. Elle suivra prochainement, par Internet, un autre programme de certificat offert par la Harvard Business School et la Faculté d’éducation de cette institution académique américaine renommée. Elle s’intéresse particulièrement au “instructional leadership“, c’est-à-dire à tout ce qui a trait à la gestion pédagogique d’une école.

Share and enjoy !