Home En Français Une école d’été de l’UDM sur des enjeux du judaïsme

Une école d’été de l’UDM sur des enjeux du judaïsme

1288
0
SHARE
Sonia Sarah Lipsyc et Robert Schwarzwald, coresponsables de l’école d’été consacrée à trois enjeux du judaïsme contemporain organisée par le CÉRIUM de l’Université de Montréal.

“Trois enjeux du judaïsme contemporain” est le thème de l’école d’été que le CÉRIUM (Centre d’études et de recherches internationales) de l’Université de Montréal (UdeM) organise, du 24 au 29 juin prochains, en partenariat avec le Centre d’études juives contemporaines ALEPH de la Communauté sépharade unifiée du Québec (CSUQ).

Le Musée de l’Holocauste de Montréal est aussi associé à ce programme académique estival.

Trois questions d’actualité seront abordées au cours des conférences et des panels inscrits au programme:

-Féminisme et judaïsme;

-La communauté hassidique aujourd’hui: attractions et désertion;

-L’enseignement de la Shoah aujourd’hui.

Cette école d’été est ouverte à tous les étudiants de deuxième et troisième cycles des universités francophones et anglophones montréalaises ainsi qu’au grand public. Les étudiants inscrits auront droit à des crédits universitaires.

Des spécialistes reconnus, du Québec, du Canada, d’Israël et des États-Unis, interviendront lors de ces journées d’étude, de réflexion et de débats. Notamment: Léah Shakdiel, d’Israël, enseignante à l’Institut Schechter de Jérusalem et élève Rabbin à l’Académie talmudique orthodoxe de Harel; Emmanuel Bloch, de New York, avocat et doctorant en philosophie de la loi juive; Steven Lapidus, maître de conférences au département de Religion et Culture associé à l’Institut d’Études juives canadiennes de l’Université Concordia; Robert Schwartzwald, de l’UdeM; Sonia Sarah Lipsyc, du Centre ALEPH; Annie Ousset-Krief, professeure à Sorbonne Université, à Paris; Valentine Gaddi, doctorante en sociologie à l’UdeM; Jessica Roda, professeure à l’École des relations internationales/Centre des civilisations juives de l’Université Georgetown, à Washington; Sivane Hirsch de l’Université du Québec à Trois-Rivières; Cornelia Strickler, responsable des programmes éducatifs au Musée de l’Holocauste de Montréal…

En collaboration avec la Faculté des arts et des sciences de l’UdeM, le CÉRIUM propose cette année 18 écoles d’été couvrant des thèmes majeurs de l’actualité internationale.

“Dans les écoles d’été du CÉRIUM, il faut mettre en valeur la dimension internationale des sujets traités. C’est pourquoi nous avons inséré dans chacun des trois thèmes que nous avons proposés les perspectives sur ces questions telles qu’elles sont débattues aujourd’hui dans plusieurs pays. Par exemple, le hassidisme est aussi un sujet d’une grande actualité en Israël, en France et aux États-Unis. La Shoah est toujours un thème épineux, qui continue de susciter de vifs débats, en Allemagne et en Pologne. Dans ce dernier pays, une loi très controversée, adoptée l’année dernière, incrimine quiconque attribuerait la responsabilité ou la coresponsabilité de la nation ou de l’État polonais dans les crimes commis par le Troisième Reich allemand”, explique le coresponsable de cette école d’été, Robert Schwartzwald, professeur au Département de littératures et de langues du monde de l’UdeM et directeur du programme de maîtrise pluridisciplinaire en études internationales et du microprogramme de deuxième cycle en études juives de l’UdeM.

Les trois thèmes d’actualité qui seront abordés sont des enjeux importants pour la communauté juive mais qui suscitent aussi un intérêt dans des communautés non juives, souligne l’autre coresponsable de cette école d’été du CÉRIUM, Sonia Sarah Lipsyc, directrice du Centre d’études juives contemporaines ALEPH et rédactrice en chef du magazine La Voix Sépharade.

“Par exemple, dans l’axe “Féminisme et judaïsme”, on essayera d’apporter des éléments de réponse à une question fondamentale qui se pose avec acuité dans nos sociétés au XXIe siècle: comment concilier le féminisme avec la fidélité à une tradition? Cette question lancinante n’interpelle pas que les Juifs, mais aussi les fidèles d’autres religions. Les débats qui ont lieu actuellement au Québec au sujet du projet de loi 21 sur la laïcité nous rappellent à quel point cette question est toujours d’une brûlante actualité. Il y a des femmes musulmanes qui portent le hijab tout en se considérant féministes. Comment interpréter ce positionnement identitaire qui de prime abord peut paraître comme une contradiction? Je crois qu’aujourd’hui toutes les traditions religieuses sont confrontées à cette problématique”, explique Sonia Sarah Lipsyc.

Pourquoi les organisateurs de cette école d’été ont-ils décidé de ne pas aborder frontalement une question grave très contemporaine: le regain de l’antisémitisme dans les sociétés occidentales?

“Nous traiterons cette question importante de manière indirecte, précise Robert Schwartzwald. Par exemple, la question hassidique, c’est une façon d’aborder le problème de l’antisémitisme. La perception qu’un bon nombre de Québécois ont de la communauté hassidique d’Outremont et la large couverture que les médias consacrent assidûment à celle-ci se basent sur des stéréotypes qui nourrissent l’antisémitisme. Ceux-ci propagent des images réductrices, et souvent caricaturales, dépeignant cette communauté juive ultra-orthodoxe comme une entité puissante, riche et dénuée de civisme. Nous examinerons cette question au cours de la session qui sera dédiée à la communauté hassidique.”

Une visite du Musée de l’Holocauste de Montréal, suivie d’une discussion avec des survivants de la Shoah, est prévue.

Pour le professeur Robert Schwartzwald, il est essentiel qu’une institution francophone de l’envergure de l’Université de Montréal aborde ces questions sensibles relatives à la communauté juive.

“L’UdeM est l’une des grandes universités de recherche au Canada et se classe parmi les cent meilleurs établissements universitaires au monde. Dans une ville multiculturelle comme Montréal, qui a une longue histoire, il est important que l’UdeM mette en valeur, comme elle le fait en organisant cette école d’été, ces questions fondamentales ayant trait à la communauté juive, pour que le dialogue ne se déroule pas uniquement dans un cadre académique anglophone.”

Site Web:www.cerium.umontreal.ca/etudes/ecoles-dete-2019/trois-enjeux-du-judaisme-contemporain/

Pour s’inscrire à ce programme, contacter Eléonore Louis à l’UdeM. Tél.: 514 343-6111, poste 17290. Courriel: [email protected]

Pour des informations, contacter Sonia Sarah Lipsyc. Tél.: 514 734-1667. Courriel: [email protected]