Home Other Communities En Français Des Sépharades candidats aux élections municipales de CSL

Des Sépharades candidats aux élections municipales de CSL

649
0
SHARE
Robert Libman

C’est certainement une première dans les annales de la vie municipale à Côte Saint-Luc.

Quatre Sépharades ont déjà annoncé officiellement qu’ils brigueront un poste de conseiller municipal lors des prochaines élections qui auront lieu en novembre: Monique Assouline, Éric Banon, Oren Sebag et David Tordjman.

L’ancien maire de Côte Saint-Luc, Robert Libman, qui sollicitera à nouveau ce poste, est ravi qu’autant de candidats membres de la communauté sépharade concourent à cette joute électorale.

“Ces dernières années, la communauté sépharade a grandement contribué à l’essor de Côte Saint-Luc. Aujourd’hui, les membres de cette communauté très dynamique représentent à peu près un tiers des 32 000 résidents de la ville. Il faut absolument que la communauté sépharade soit représentée plus équitablement au sein du conseil municipal de Côte Saint-Luc. Pour l’instant, celui-ci compte dans ses rangs un seul conseiller municipal sépharade, Sidney Benizri. Depuis quelques années, Côte Saint-Luc est le théâtre d’une “révolution tranquille” sépharade. C’est une tendance positive et des plus prometteuses pour notre ville. La décision de cinq jeunes professionnels sépharades de se porter candidats lors des prochaines élections municipales est une excellente nouvelle qui devrait réjouir tous les residénts de notre ville. Il est temps d’injecter du sang neuf au conseil municipal de Côte Saint-Luc et de mettre en valeur la diversité de la ville afin de refléter son vrai visage”, nous a dit Robert Libman en entrevue.

Architecte et consultant en urbanisme, ancien député à l’Assemblée nationale du Québec, où il a représenté la circonscription de D’Arcy-McGee, et ex-directeur du B’nai Brith Canada, Robert Libman a été maire de Côte Saint-Luc de 1998 à 2005, pendant deux mandats consécutifs. Il a aussi été membre du comité exécutif de la ville de Montréal.

LIREZ AUSSI: SIDNEY BENIZRI ÉLU CONSEILLER MUNICIPAL DE CÔTE SAINT-LUC

Les principaux dossiers sur lesquels Robert Libman s’attellera s’il est réélu maire en novembre prochain:

-Assurer la réalisation du prolongement du boulevard Cavendish, avec un tracé qui respectera le caractère et la sécurité de la ville.

“Je travaille sur ce dossier complexe depuis plusieurs années. La solution que nous proposons complétera le lien nord-sud tout en mettant l’accent sur la priorité en ce qui a trait à la sécurité des résidents de Côte Saint-Luc, principalement ceux qui habitent le long de cette artère. On prévoit une limitation de vitesse dans cette zone, l’interdiction aux camions lourds d’emprunter le couloir de Cavendish… Malheureusement, ce projet prioritaire a été mis de côté les dix dernières années. L’intersection Kildare/Cavendish étant dangereuse, nous devons prendre toutes les précautions nécessaires pour que l’extension de Cavendish soit réalisée d’une manière sécuritaire tout en minimisant tout risque possible et en garantissant une qualité de vie dans notre belle ville”, explique Robert Libman.

-Travailler à l’élimination graduelle de la gare de triage du CP et au redéveloppement du secteur afin de renforcer la sécurité de la ville.

-Mettre en œuvre une meilleure ingénierie relative aux réparations de la chaussée afin d’éviter la réapparition, année après année, des crevasses et des nids-de-poule dans les rues.

Un autre grand dossier prioritaire pour Robert Libman: le niveau de taxation.

“Aujourd’hui, le taux de taxation à Côte Saint-Luc est très élevé. C’est le deuxième plus élevé des municipalités de l’île de Montréal, après celui de Montréal Ouest. Les résidents de Côte Saint-Luc sont surtaxés. Nous devons absolument réduire leur fardeau fiscal”, dit Robert Libman.

Un autre dossier important qui, selon Robert Libman, a été éludé ces dernières années: la transparence au sein du conseil municipal de Côte Saint-Luc.

“Il faut démocratiser l’accès à l’information. Des résidents se plaignent des écueils bureaucratiques auxquels ils se heurtent quand ils veulent obtenir des informations relatives à des dossiers municipaux.”

Quels sont les principaux atouts de Robert Libman dans cette élection?

“Je ne suis pas tombé de la dernière pluie. J’ai assumé l’exigeante fonction de maire de Côte Saint-Luc pendant deux mandats consécutifs. J’ai une expertise éprouvée dans la gestion de dossiers complexes. Côte Saint-Luc est une ville où il fait bon vivre, mais elle pourrait devenir encore plus attrayante si nous réalisons son plein potentiel. Mon expérience sera certes un grand atout, particulièrement à un moment charnière où les municipalités de l’île de Montréal et du reste du Québec sont confrontées à d’énormes défis en ce qui a trait à la gestion de leurs infrastructures et à la hausse endémique des coûts des services qu’elles prodiguent”, explique Robert Libman.

SHARE